Neil Young

Prairie Wind

Prairie Wind

 Label :     Reprise 
 Sortie :    mardi 27 septembre 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Il est des artistes sur qui le temps n'a aucune prise, des artistes dont l'inspiration ne semble jamais tarir. C'est le cas de Neil Young qui, malgré un certain âge et quelques ennuis de santé, nous livre un autre petit bijou acoustique. Les deux années qui se sont écoulées entre Greendale et Prairie Wind ont pu paraître longues aux yeux des fans du Loner, aussi ce dernier a t-il décidé de diffuser via son site officiel l'intégralité de l'album, et ce pour leur plus grand bonheur (et le mien naturellement).

Une chose est certaine : l'attente ne fut pas vaine. Les deux morceaux qui ouvrent l'albm sont de vraies merveilles. Tout d'abord "The Painter", sur lequel Neil est accompagné d'une pédale steel guitar. La mélodie est superbe, les voix le sont également. Il ne s'agit pas du premier single de l'album pour rien. Puis viens "No Wonder", morceau plus entrainant, au refrain très accrocheur. Comme précedemment, l'ensemble est diablement efficace, le Loner a toujours ce sens de la mélodie incomparable.
La tension retombe sur "Falling Off The Face Of The Earth", morceau très agréable et léger sur lequel on admirera la performance vocal de Neil. Le morceau suivant se fait plus country avec "Far From Home" et son ouverture cuivrée. Très plaisant également, mais un peu à part par rapport au reste de l'album qui rappelera After The Gold Rush ou Harvest, notamment avec "It's A Dream" qui annonce le retour de Neil au piano ou "Here For You" où l'harmonica et la pédale steel sont très présents.

Souvent excellent, parfois sublime, Prairie Wind est certainement un des plus beaux album acoustique de Neil Young depuis Harvest.


Exceptionnel ! !   19/20
par Loner


  Note du rédacteur :
Deux versions de l'album paraissent le 27 septembre : une édition normale avec simplement l'album, et une édition spéciale qui comportera un DVD relatant l'enregistrement studio.


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 septembre 2005 à 12 h 03

Les critiques évoquent une trilogie à l'écoute de cet album, enregistré à Nashville ; il serait la suite plus 'mature' d'un "Harvest" et d'un "Harvest Moon".

Il est clair que l'écoute de "Painter", morceau étoffé d'une 'steel guitar' et son fort accent country, et n'est pas sans rappeller "Unknow Legend" sur l'opus de 1992. "No Wonder", une ode inquiétante au 11 septembre, aux riffs plus marqués et graves. "Far From Home" et "Prairie Wind" mêlent la 'Soul' cuivré d'un Otis Redding, une guitare country, un harmonica, pour aborder avec mélancolie le mal du pays et la famille. L'ensemble est doux, country, franchement bon. La dernière piste "When God Made Me", avec Neil au piano accompagné d'un chant théatral, est étincellante de beauté. Mais ma petite préférence va pour "Falling Off The Face of The Earth", au refrain convainquant et apaisant, où Neil se brise légèrement la voix.

Du grand Neil Young, comme on l'attendait.
Très bon   16/20



Posté le 03 décembre 2005 à 15 h 13

Disque acoustique de Neil Young qui fleure bon l'amour (Fallin' off the face of the earth / Here for you), l'amitié (The Painter), la vie à la campagne et le retour sur sa jeunesse et son parcours (It's a dream / Far from home / Prairie wind).
Avec "No Wonder", le disque perpétue aussi son combat écolo inititié déjà avec Natural Beauty et maintes textes de l'album Greendale.
Ceux qui ont aimé le NY des champs avec Harvest et Harvest Moon ne seront pas déçus...et les morceaux joués en open de tuning de Ré sur sa sa "vieille guitare" réservent de vrais moments de plaisirs ( Prairie Wind, This old guitar...)
En ce qui me concerne, j'émets une réserve sur le dernier morceau "When God Made Me" que je n'écoute quasi-jamais tant il me rappelle un cantique!
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
301 invités et 1 membre :
Ismael Jünger
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead