Neil Young

Paris [Bercy] - jeudi 04 juillet 1996

Il est des concerts qui marquent à jamais. Celui de Neil Young ce soir-là est de ceux-là. Certes, ça n'était surement pas la meilleure prestation de sa (longue) carrière, certes, on a l'impression, à le regarder entre les morceaux, qu'il s'ennuie parfois un peu, mais quand il joue, Bercy peut s'écrouler, la terre avec, on ne se rendra compte de rien !

Après une première partie moyenne d'Alanis Morissette (je suis pas fan à la base), le Loner et le Crazy Horse arrivent et là, c'est un déluge de décibels, dans une salle qui raisonne bien trop et est hélas fidèle à sa mauvaise réputation. Mais quel set ! Déjà, commencer avec "Powderfinger", ça ne peut être que bon signe. Mais ensuite, le groupe enchaine avec un extraordinaire "Down By The River", puis une version électrique de "Pocahontas" (titre acoustique à la base), bref on est bien, très bien !!

Puis le groupe s'éclipse, laissant Neil Young seul sur scène enchainer quelques classiques dont "Heart Of Gold", repris par la salle et que personne n'attendait.

Le Crazy Horse revient à nouveau, et on est reparti comme en 40, les classiques s'enchainent ("Fuckin' Up", "Cortez The Killer", "Like A Hurricane" qui vaut le prix de la place à elle toute seule), le tout finissant par un dantesque "Sedan Delivery".

Hormis 4 morceaux de son dernier album de l'époque (Broken Arrow), un set qui ferait presque oublier qu'il n'a rien jouer des chefs-d'oeuvres comme Mirrorball, Sleeps With Angels, Tonight's The Night ou On The Beach.

Et dire que pour eux, ça n'était qu'un concert parmi tant d'autres...


Exceptionnel ! !   19/20
par Francislalanne


  Setlist:
Powderfinger
Down By The River
Pocahontas
Big Time
Slip Away
The Needle And The Damage Done
Heart Of Gold
Sugar Mountain
The Loner
Cinnamon Girl
Fuckin' Up
Cortez The Killer
Music Arcade
Welfare Mothers
Like A Hurricane
>>>
This Town
Sedan Delivery


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
185 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?