Neil Young

Bottom Line 1974 The New York Broadcast

Bottom Line 1974 The New York Broadcast

 Label :     Gold Fish 
 Sortie :    jeudi 23 mars 2017 
 Format :  Live / CD   

Depuis quelques temps on voit fleurir dans les bacs des enregistrements "live broadcast" ou "live on air", c'est souvent de qualité médiocre, parfois bon et parfois une arnaque.
Neil Young n'échappe pas à la règle, avec plus ou moins de bonheur.
Et ce disque-ci est un vrai bonheur de fan, la chance totale !
En effet, ce concert du 16 mai 1974 à New York, n'était pas prévu. Au Bottom Line ce soir là sont programmés Leon Redbone puis Ry Cooder. Neil Young est dans la salle, on lui propose de jouer quelques morceaux. Une retransmission radio est prévue.
Notre chanteur, "fatigué", n'a pas envie de jouer de vieux morceaux. Donc il joue, seul, ce qu'il vient d'enregistrer, ou d'écrire. Onze titres au total dont un seul est déjà sur disque : "Helpless". Les autres sortiront ou pas dans les mois, les années à venir ; pour beaucoup ils sont joués pour la première fois.
"Pushed Over The End" joué pour la première fois, deviendra un classique la tournée 1974 de CSNY et sortira quarante ans plus tard sur CSNY 1974.
"Long May You Run", une première aussi, sortira deux ans plus tard sur l'album éponyme avec Stephen Stills.
"Greensleeves", morceau traditionnel sera rejoué une fois et n'est jamais sorti. Ce qui n'est dommageable pour personne.
"Ambulance Blues", joué deux fois avant, sortira quelques semaines plus tard sur On The Beach, et sera rejoué régulièrement.
Suivent "Helpless", déjà un classique, puis "Revolution Blues" qui le deviendra. Après "On The Beach", première aussi, un autre classique en devenir : "Roll Another Number" qui sortira en1975 sur Tonigt's The Night.
Il reste trois titres dont le dernier "Dance Dance Dance", morceau country débile, déjà connu, joué régulièrement, et qui sortira (pourquoi ?) en 2007 sur Live at Massey Hall. Les deux autres sont les trésors de ce disque. "Motion Pictures" sortira sur On The Beach, et le titre ne sera jamais rejoué. "Pardon My Heart", sera édité sur Zuma en 1975, sera rejoué une unique fois, la même année avec CSN.
Neil Young est joyeux, rit niaisement et discute, blague avec le public.
Les chanceux présents lors de cette soirée ont pu apprécier des morceaux de l'album On The Beach. Album que rejettera Neil Young, le vinyl restera indisponible longtemps, il ne sortira en CD qu'en 2003. Ce qui reste difficile à comprendre vu les pépites.
Deux autres titres suivent le concert sur le disque, mais n'en font pas partie.
1974 est décidément une année fructueuse, comme les précédentes, pour Neil Young. Son talent de compositeur est à son zénith.


Très bon   16/20
par NicoTag


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
255 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?