Neil Young

Dead Man

Dead Man

 Label :     Warner 
 Sortie :    vendredi 23 février 1996 
 Format :  Bande Originale / CD   

Immersion immédiate dans un univers crade, poétique, et bouillonnant de guitares traînantes, la BO de Dead Man est une expérience. On est littéralement plongé dans ce bain où Neil Young, tout seul comme un grand, avec sa petite guitare (et un clavier pour une piste unique), dépeint le "western" non-conformiste de Jarmusch avec une grande force.
On est avalé par les solos languissants et étouffants, électriques et posés. Tout du long, la musique se mêle avec des extraits du film qui ne dénotent absolument pas, on reste vissé, l'esprit flottant, à ce chemin comblé de poussière, d'eau croupie et de bandits à l'hygiène bucco-dentaire douteuse.
Ce disque s'écoute d'une traite, impossible de passer une piste tellement l'homme nous porte dans cette histoire grâce à ses cordes qui comptent magnifiquement et reflètent avec brio le mystique et la magie de ce film.
Tout simplement un univers fantastique, qui sent le soleil brûlant, la poudre et la mort.
In-con-tour-nable...

In-con-tour-nable...


Exceptionnel ! !   19/20
par Charlie


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
479 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :