Neil Young

Ragged Glory

Ragged Glory

 Label :     Reprise 
 Sortie :    jeudi 06 septembre 1990 
 Format :  Album / CD   

Ce disque pourrait passer pour un Best Of du Neil Young électrique. Il n'en est rien : il s'agit juste d'un très bon album du Crazy Horse et de son cultissime leader.

Après avoir salué l'explosion punk par un mythique Rust Never Sleeps, le canadien nous refait le coup en pleine déferlante grungy : une bonne heure de guitares saturées mid-tempo sans temps mort ou presque. Dans cet 'anti-Harvest' éclate la maîtrise de l'inventeur du solo sur une note : son jeu atypique n'a jamais été aussi fluide, porté par des compos classiques mais limpides.
Cet album est peut-être le moins varié de la longue carrière du bûcheron ; il n'en reste pas moins l'un des plus épanouis. Et si les presque 10 minutes de "Love To Burn" vous effraient, imaginez-vous entendre cette perle en fond musical dans votre bar préféré : pour l'avoir vécu, c'est un vrai régal.


Parfait   17/20
par Myfriendgoo


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 mai 2005 à 15 h 04

Les années Geffen terminées, Neil s'était empressé de nous le faire savoir en sortant "Freedom", album ressemblant beaucoup à "Rust Never Sleeps" dans sa construction (une partie accoustique, une partie électrique et un même morceau ouvrant et fermant l'album). La suite promettait donc d'être intéressante, très intéressante ...

Un an plus tard, "Ragged Glory" nous tombait dessus à la manière d'une diligence lancée au triple galop !
Bien que de facture classique, les différents morceaux jalonnant cette équipée sauvage n'en demeurent pas moins efficaces ( "Country Home", "Over And Over" ), voire très bons ( "F*!#in' Up","Mansion On The Hill" ) ou même sublissimes ( "Love To Burn", "Love And Only Love" ).
Bien entendu, comme pour la majorité des compositions du canadien, on ne mesurera l'ampleur de la catastrophe qu'une fois la bête sur scène, la bande d'affreux à ses côtés pour l'aider à rafistoler une gloire qui n'est peut-être pas aussi en loques que les pantalons des jeunes grunges de l'époque ...
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
127 invités et 2 membres
Nelson
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus