Sonic Youth

Confusion Is Sex + Kill Yr Idols

Confusion Is Sex + Kill Yr Idols

 Label :     Geffen 
 Sortie :    1995 
 Format :  Compilation / CD  Vinyle  K7 Audio   

Lors de la réédition de la discographie de Sonic Youth, Geffen choisit de mettre le mystique EP Kill Yr Idols avec l'album dont il était issu, c'est-à-dire le non moins grandiose Confusion Is Sex, deuxième opus de Sonic Youth. Résultat : un cd 14 titres regroupant 2 réels chefs d'oeuvre effroyables, efficaces, novateurs, inégalables et inégalées, et de surcroît introuvables en édition originale. Incontournable !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Shape104


 Moyenne 19.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 juillet 2003 à 02 h 08

Dramatique.... grandiloquent, sombre.

on se sent comme dans une pièce de théâtre tellement les chansons sont imagées.
kill yr idols, brother james... la fabuleuse reprise d 'i wanna be yr dog, qui est détruite, pourrie par la violence, délivrant de 2.23 mn de nappe de guitare quasi planante.

shaking hell encore plus impressionante live qu'en studio! le voila le coté dramatique et grandiloquent!!

on sent l'urgence punk, le dégout de la norme ou plutot la prise de conscience... mais on sent aussi la plus grande intelligence, le calcul, le fouettage de l'âme, on sent l'aléatoire (certaines chansons sonnent aussi sales à cause (ou grâce) à une cannette de coca cola renversée sur les bandes par inadvertance)

j'aime les sonic youth, ce sont eux qui m'ont donné envie d'en découdre avec le rock n' roll, mais ceci est sans conteste mon disque préféré de ce groupe copié, violé mais impénétrable.
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 29 octobre 2005 à 15 h 16

En 95 ressort ce merveilleux Confusion Is Sex datant de 83 et couplé avec le non moins merveileux EP Kill Your Idols, datant de la même année.
On est immédiatement envoûté par cette atmosphère singulière, sur ce "She's In A Bad Mood" planant, hanté par la voix hallucinée, et hallucinante, de Thurston, et sur lequel les instruments entrent en collision pour produire un chaos "maison" magnifique. Kim murmure ensuite "Protect Me You", à l'ambiance sombre, inquiétante et captivante, puis se met à hurler come une possédée sur un "Freezer burn/I Wanna Be Your Dog" apocalyptique, joué à l'arrache par un groupe qui, bien que manquant de maitrise instrumentale, n'en était pas moins doué d'un certain talent dans l'utilisation de ces instruments et dans la structure de ses compos.
C'est ensuite "Shaking Hell", chanté par Kim, qui passionne par son ambiance une fois de plus assez 'dark', puis "Inhuman" qui débute avec des grattes carillonantes qui laissent place à la basse et à la voix de Thurston, puis à la batterie, le morceau s'appuyant principalement sur cette voix formidablement mal assurée et ces guitares pleines d'effets. Celles-cie terminent d'ailleurs le titre dans une cacophonie annonciatrice de ces passages bruitistes absoluments géniaux et dont le groupe usera habilement sur la plupart de ses albums.
"The World Looks Red" met à nouveau en scéne mister Moore, sur un morceau au tempo rapide et aux guitares génialement distordues, allant de pair avec la voix de ce cher Thurston.
"Confusion Is Next" impose un rythme plus lent, toujours trempé dans des guitares aussi addictives que chaotiques, qui forment un mur sonore inédit, avant de voir Thurston prendre une voix punk et crier sur la dernière minute du titre, dans un fracas instrumental délectable.
Kim revient au chant pour "Making The Nature Scene", de sa voix qui, elle aussi, se cherche mais tombe toujours juste, en tout cas parfaitement en phase avec les sonorités usitées par le groupe, puis "Lee Is Free", jouée par Lee Ranaldo avec ... des tournevis, méthode parfaitement représentative des moyens utilisées par la troupe pour expérimenter et trouver des sonorités originales et inédites.
Arrive alors le génialissime Kill Your Idols qui commence avec un "Kill Your Idols" justement, punk et noisy, chaotique, secoué de soubresauts rythmiques imparables et zébré de guitares une nouvelle fois magiques.
S'ensuit "Brother James", pour moi un classique du groupe, chanté par Kim et voyant les guitares s'emporter dans un élan noisy reposant sur un riff simple et efficace, puis "Early American", assez serein, posé, la guitare répétitive s'accordant très bien avec la voix tranquille de Kim avant de se durcir quelque peu sur la fin du morceau.
C'est "Shaking Hell" en live, chaotique et finissant dans les cris de miss Gordon, qui cloture de belle manière cet album incontournable, sur lequel sont réunis tous les ingrédients nécessaires au groupe pour trouver sa voie par la suite.
Et si le quatuor se cherche encore, cet opus, qui fait état de ces recherches, s'avère aussi passionnant qu'un Sister, qui lui nous montre le résultat, l'aboutissement de ces invéstigations sonores.
Indispensable !
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 28 novembre 2005 à 19 h 44

Confusion is Sex + Kill Your Idols est la réédition Geffen du premier album de Sonic Youth ( si l'on excepte le premier disque éponyme, qui est aussi considéré comme un album même s'il n'y a que 5 titres dessus )... Geffen y a ajouté, pour notre plus grand bonheur, le tout premier EP du groupe, Kill yr Idols, publié la même année...
Le premier album de Sonic Youth s'ouvre donc sur des guitares dissonantes, la meilleure introduction possible à l'oeuvre de Sonic Youth... Au bout de quelques secondes une basse très mise en avant lance vraiment le morceau ( (She's in a Bad) Mood ) et le disque avec lui ; on sent tout de suite une atmosphère extrêmement sombre qui persiste durant toute la partie de Confusion Is Sex. Le morceau contient deux lignes de paroles répétées deux fois... Les morceaux s'enchainent sur la même ambiance, Protect Me You où la voix de Kim Gordon semble "absente", comme si elle chantait dans le vide, paniquée... La troisième piste contient deux morceaux: Freezer Burn, un morceau instrumental à la basse impressionante , très inquiétant, suivi sans interruption par une reprise du I Wanna be Yr Dog de The Stooges, chantée par Kim Gordon ; la violence absolue. Vient après Shaking Hell, au tempo assez lent ; le tout est encore une fois assez lent même si l'atmosphère est cette fois plus engendrée par la voix que par les instruments ; cependant la batterie est elle aussi extrêmement stressante... "Inhuman", le morceau suivant, est très psychédélique, et bien qu'il soit lui aussi assez sombre , il crée un contraste avec la noirceur des premières pistes. Le morceau enchaine sur un morceau punk/psychédélique , "The World Looks Red", où le tempo s'accèlére ; encore une fois les paroles sont chantées deux fois , et il y a entre les deux une partie instrumentale indéfinissable: on ne sait pas exactement de quel instrument est faite la mélodie jouée au premier plan ; logiquement ça devrait être de la guitare , mais on croirait plutôt entendre un clavier ou une percussion... "Making The Nature Scene", le morceau suivant, est aussi tout à fait dans l'ambiance, très sombre ; la première partie s'achève sur Lee is Free , un instrumental extrêmement étrange: il s'agit en fait d'un test de Lee Ranaldo sur les vitesses de défilement des bandes... Quelques secondes de répit avant le passage à l'EP Kill Yr Idols... Ici, l'ambiance auparavant sombre devient carrément démoniaque. On commence par le morceau éponyme Kill yr Idols, puis le disque enchaine avec Brother James, au chant effrayant ; vient ensuite Early American, puis une version live de Shaking Hell. La violence des "Shake" de Kim Gordon est ici impressionante. Le disque se termine, et une conclusion vient directement à l'esprit: ce disque est un chef-d'oeuvre. Les instruments installent un climat inquiétant, stressant tout au long de l'album, et les voix viennent renforcer . C'est aussi un disque extrêmement bruitiste, extrêmement dissonant, très expérimental ( surtout sur Lee is Free... ). Le fait d'avoir ajouté Kill yr Idols à la merveille originale ajoute encore à sa puissance, en provoquant une progression dans la puissance et la démence des morceaux... Kill yr Idols est en fait la suite logique à Confusion is Sex, et les deux assemblés forment un tout cohérent et homogène. Sonic Youth publie ici son disque le plus violent ( si l'on excepte l'EP TV Shit, bien sûr).
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
130 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?