Sonic Youth

Paris [Point Ephemère] - vendredi 21 avril 2006

C'était la deuxième chouette surprise de la semaine, après celle que m'a fait mon pote mercredi (il m'a emmené voir Sonic Youth à la maison de la radio). Si on s'en sort un peu en anglais, on a pu comprendre Thurston dire que vendredi il y avait "un truc" au Point Ephemère. En fait, il devait jouer avec la nana tarée de Magic Markers (sur Ecstatic Peace, le label de Monsieur, un rock expérimental bien punk, violent, déroutant). Mais ce soir là, ils étaient tous là, on a vu débouler Kim, Steve et Thurston (Lee devait déjà être là, pour s'occuper du matos). Y'avait plus trop de surprise, mais plutôt de l'excitation partout.
Il y avait beaucoup de monde au bord du canal, peut être que ceux qui n'avaient pas de ticket étaient aussi nombreux que les 300 (Sold Out) qui étaient dedans. Le Point Ephemère, en béton au bord de l'eau, c'est vrai que ça change des champs boueux où il y a 10 000 personnes, dont 3000 furieux qui hurlent (à raison) qu'ils sont beaux, que c'est génial, qu'on les aime tous et qu'on revoudrait bien encore "Brother James", "Diamond Sea", "Starfield Road" ou "Karen Coltrane" dans nos faces... Dedans donc, comme une sorte de miracle, c'était Sonic en LIVE ! Une petite salle comme on aime, petite scène, adieu murs d'amplis et la collection de guitares. Ici, chacun une, avec le matériel de Magic Markers. Et rien ne change. On peut sentir le son s'enrouler autour de nous, voir tout l'espace rempli de Sonic Youth, clair et ample... et c'est tout petit, ils sont vraiment tout près, là, très proche les uns des autres (Claire Denis filme, trouve une petite place discrète par là). Quelle présence. Un vrai groupe de scène, la grande classe.
Ils ont joué quatre titres, du dernier album à venir (sorry, no set list), le vingtième donc, un de plus qui ne nous décevra pas. Encore quelque chose de magique là dessous. Ils se sont abstenus de tout détruire à grand coups d'envolées noise (comme à la maison de la radio, le concert termine par "Mote" - c'était la même set list qu'au nouveau casino - où les guitares hurlent encore après le départ des garçons), Magic Markers s'est occupé de cela.. Court, net, Happiness.

Pour la petite histoire, la première fois que j'ai vu Sonic Youth, c'était le 21 avril 1996 (c'est écrit sur mon ticheurte bleu avec une machine dessus). Bon anniversaire. Merci.

Et pour la note, je dirais qu'un concert de Sonic Youth, c'est forcément intemporel (peut être l'ambiance générale peut nuire, style dans un champ à Saint Cloud, où quand y 'a l'autre con - Jim - qui fait son malin dans la cour des grands). C'est subjectif ? Ah Bon ?
Then run to see it.


Intemporel ! ! !   20/20
par Karel iodine


 Moyenne 19.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 24 avril 2006 à 10 h 31

A tous les afficionados de Sonic Youth,

Un concert de dernière minute a eu lieu au Point Ephèmere situé quai de jemmapes dans le 10éme: vendredi 21 avril.
Au départ la soirée était placée sous le thème de la musique expérimentale avec un un concert rock et plusieurs groupes tels que John Moloney duo + Park Attack + Magik Markers et comme guest star: Thurston Moore.

Mais après que le premier groupe ait joué pendant 35 minutes, les staffeurs mettent en place la scène, tout à coup Steve Shelley se place derrière la batterie (mais que se passe-t-il?...) puis Thurston passe furtivement sur scène, mais s'éloigne rapidement avant de revenir accompagné de toute la bande réunie: Lee Ranaldo, Kim Gordon !!! Petit réglage de son rapide, et paf ça démarre !! Ils nous ont joué 4 chansons du dernier album, ne connaissant pas l'album encore d'après les titres j'ai cru reconnaitre "Do You Believe In Rapture ?" entre autre mais les autres, comme je vous ai dis ne connaissant pas l'album je ne peux pas vous dire le titre des 3 autres chansons interprétés ce soir par Sonic Youth.

En tous cas ça tourne bien, ils assurent, Lee Ranaldo est très "cool" (il est entré sur scène avec sa "kro" à la main), Steve Shelley s'est déchaîné sur sa batterie pour nous donner le meilleur en si peu de temps, Thurston Moore a fait un peu "sa star": un problème avec le scotch qui tenait la liste des chansons (qu'ils allaient joué) qui ne collait pas l'a quelque peu désappointé, et Kim était très calme et voluptueuse derrrière sa basse.

Après ça ils sont repartis aussi vite qu'ils sont arrivés sur scène, en faisant des petits signes rapides à notre intention, et on filé dans deux grosses mercedes noirs aux vitres teintées.

Je n'avais que mon téléphone portable pour prendre des photos donc je ne peux pas vous mettre de photos ou de lien de photos, mais je sais qu'ils y en avaient plein dans la salle qui avaient: appareil photo, caméra, enregistreur sonore etc...donc si vous cherchez un peu vous retrouverez des photos de cette soirée mémorable sur internet.

En tous les cas c'est le meilleur concert rock qui m'ait été donné de voir. J'espère qu'ils repasseront sur paris prochainement mais vu leur tournée c'est peu probable.
Exceptionnel ! !   19/20





Recherche avancée
En ligne
105 invités et 2 membres
El rodeo
Zarathoustra
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :