Sonic Youth

Saint-Brieuc [Festival Art Rock - Place Poulain Corbion] - vendredi 03 juin 2005

 Sonic Youth
Après le concert quasi-anecdotique de Mercury Rev, c'est une place Poulain-Corbion archi-comble qui accueille Sonic Youth, lorsque ceux-ci débarquent sur scène vers 22H00. Se présentant d'ores et déjà dans une grande forme (surtout Thurston Moore d'ailleurs), le concert se présente sous les meilleurs hospices.
Le concert commence et l'accent semble être mis sur leur dernier né, Sonic Nurse, puisque les Américains enchaînent d'entrée de jeu "I Love You Golden Blue", le très bon "Pattern Recognition et "Unmade Bed", et force est de constater que Sonic Nurse parvient à créer son effet en live, tant Sonic Youth se démène sur scène et affiche une présence scénique exemplaire. Le public ne s'y trompe pas, et chacun des titres est suivi d'une véritable ovation. Mention spéciale à Thuston Moore véritablement déchaîné ce soir qui obtiendra moults larsens de sa guitare, grimpera sur les amplis, empruntera la guitare électrique qu'un spectateur avait emmené afin d'en exploiter toutes les dissonances et les sonorités électrisées possibles.
Ensuite, tout semble se gâter légèrement avec ce "Skip Tracer" pas franchement exceptionnel à mon sens (je n'ai jamais trouvé que Washing Machine était le grand album que l'on voulait bien nous décrire...), le son semble moins bon et les voix semblent prendre le dessus sur le son des guitares. Et si le génialissime "Schizophrenia" et l'excellent "Catholic Block" sont là pour me faire démentir (oui, par contre Sister est pour moi l'un des grands albums du combo avec Evol et Daydream Nation), le pourtant très bon "Bull In The Heather" apparaîtra dans une version bien terne. "Mariah Carey...", "Paper Cut Exit" et "New Hampshire" manqueront tout autant de puissance et de volume. Heureusement cela ne change rien à l'énergie que déploie Sonic Youth qui nous quittera sur un "Pacific Coast Highway" inattendu et du bel effet.
Bien entendu, Ranaldo & Co réinvestissent la scène quelques minutes plus tard pour nous servir un rappel d'anthologie ! Certes, il n'y aura que deux titres, mais quels titres ! "Drunken Butterfly" ravive la flamme d'une énergie nouvelle avant que le génialissime "Teen Age Riot" viendra clôturer le set de la plus belle façon qui soit: avec classe, efficacité... et bruitisme, puisque Lee Ranaldo et Thurston Moore tireront une dernière fois ce soir des larsens déchirants et hurlants, frottant leurs deux guitares, les martyrisant, les exploitant autant qu'ils peuvent le faire. Et ce, face à un public qui n'en demandait pas tant !
Peut-être pas le grand concert qu'il était prédit... mais quel rappel une fois encore !

P.S: Ironie des choses, ce soir-là Sonic Youth faisait la "première partie" de Luke...


Bon   15/20
par X_Jpbowersock


  Setlist:
I Love You Golden Blue
Stones
Pattern Recognition
Unmade Bed
Skip Tracer
Schizophrenia
Bull In The Heather
Catholic Block
Mariah Carey & The Arthur Doyle Handcream
Paper Cup Exit
New Hampshire
Pacific Coast Highway
>>>
Drunken Butterfly
Teenage Riot




Photo par Alexandre Lamoureux ( mlamoureux@9online.fr ).


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 07 juin 2005 à 13 h 31

Une bonne demie-heure après une prestation navrante des pathétiques Mercury Rev, Sonic Youth entre enfin sur la scène principale du Festival. Les membres du groupe arrive un par un, autour d'une boucle sonore, chacun rajoutant une pierre à l'édifice, avant que le groupe au complet ne se lance dans une interprétation envolée de "I Love You Golden Blue", ouvrant une série d'extraits de "Nurse". Le disque, finalement, se révèle vraiment excellent sur scène, à l'image d'une incroyable et rageuse version de "Pattern Recognition" où Thurston Moore se retrouve à maltraiter sa guitare pendant une bonne dizaine de minutes, sur un mur d'enceintes de maniere assez sexuelle !!! Un Grand Moment !
C'est Lee Ranaldo qui lance la première serie d'anciens titres, avec une très belle version de " Skip Tracer", échappée de "Washing Machine". S'en suit le premier grand frisson de la soirée, une interprétation parfaite et émouvante du chef-d'oeuvre " Schizophrenia". A peine le temps de reprendre ses esprits durant une version ultra rapide de "Bull In The Heather", que le regroupe rattaque "Sister", avec un saignant " Catholic Block".... Là gros problème technique, plus de son sur la scène, Lee et Thurston amuse la foule en attendant le retour de l'électricité. La tension du set a un peu baissé, et le groupe a du mal à redémarrer, en ratant complètement "Maria Carey And The Arthur Doyle Handcream". Heureusement cette nouvelle série de titres de "Nurse" propose deux des meilleurs titres du disque : "Paper Cut Exit", et une brilliante version de "New Hampshire" qui est définitivement un grand morceau de scène. Tout ceci précède le summum de la soirée, un trosième, éblouissant et ravageur extrait de "Sister", le terrifiant "Pacific Cost Higway" dédié à Olivier Assayas. Sonic Youth montre que ses vieux titres sont toujours pertinents, impressionnants, encore plus qu' à l'epoque. Et ce n'est pas "Drunken Butterfly" et un toujours vibrant " Teenage Riot" en rappel qui viendront me contredir...
Excellent !   18/20





Recherche avancée
En ligne
98 invités et 2 membres
Jekyll
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?