Sonic Youth

SYR 6 : Koncertas Stan Brakhage Prisiminimui

SYR 6 : Koncertas Stan Brakhage Prisiminimui

 Label :     SYR 
 Sortie :    mardi 29 novembre 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

La sixième cuvée de 'Sonic Youth Recording' arrive enfin sur nos platines.
Certains espéraient quelques extraits des concerts donnés en compagnie de Brigitte Fontaine, mais ce volume se limite à la prestation donnée le 12 avril 2003 avec le batteur/percussionniste Tim Barnes.
Pas de quoi se rouler par terre, mais 65 minutes de Sonic Youth abstrait et dissonant à souhait, avec une qualité d'enregistrement impeccable. Le concert est découpé en trois pistes : une première dans la tonalité des premiers albums, une seconde plus proche des autres SYR avec la voix de Kim Gordon, puis un final très bruitiste. La présence des percussions de Barnes est très intéressante et évoque parfois Pink Floyd période Ummagumma.
Un disque peu accessible pour ceux qui ne sont pas acclimatés à la face expérimentale du groupe, mais une pièce de choix pour ceux qui ont apprécié les cinq précédents volumes de la série.


Très bon   16/20
par Sonicjulio


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 05 janvier 2006 à 13 h 43

Cinq ans après la sortie de SYR 5, Sonic Youth relance son label avec le sixième volume des passionnants SYR. Sa couleur, le jaune, sa langue, le lituanien ( je crois ).
Déjà, on peut le dire, sa pochette est bien moins réussie que celle des anciens volumes, et sa couleur n'est pas non plus super. Maintenant le contenu : ce sixième SYR est en fait un live d'un peu plus d'une heure, enregistré en 2003 au mémorial du réalisateur expérimental Stan Brakhage. Le groupe, accompagné du percussioniste Tim Barnes, a joué un morceau unique, Koncertas Stan Brakhage Prisiminimui, afin d'illustrer une sélection de films du réalisateur projetés derrière eux.
Le disque contient un livret dépliant : il contient sur une face des photos du concert, et sur l'autre l'affiche réussie, sur laquelle on se rend compte à quel point le live était accessible: à peine 50$.
Le disque, étrangement, est divisé en trois parties sans nom, alors que le tracklisting affiche bel et bien un seul morceau ; en plus on ne peut pas vraiment les distinguer, mis à part le fait que la voix de Kim Gordon apparaît sur la deuxième piste. Etant donné que les trois pistes forment un seul morceau, il faut bien sûr un certain temps pour pouvoir écouter le disque ( il est impossible d'écouter une piste sans écouter les autres ). Le morceau est totalement expérimental, dans une ambiance assez sombre, les percussions de Tim Barnes rendant l'atmosphère encore plus étrange.
Le disque est aussi plus bizarre que les autres SYR, et il est pour moi le deuxième ou le troisième meilleur. Une réussite totale, le morceau étant prenant, captivant, fascinant : c'est bien simple, une fois qu'on est dedans, il est presque impossible de décrocher. Comme Bad Moon Rising, le disque est avant tout une ambiance. Le disque se rapproche d'ailleurs en certains points au deuxième vrai album de Sonic Youth : ambiance nocturne, batterie tribale par moments, expérimentations et larsens se mêlant à des schémas plus classiques.

Superbe !
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
307 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...