Sonic Youth

Goo [Deluxe Edition]

Goo [Deluxe Edition]

 Label :     Geffen 
 Sortie :    lundi 12 septembre 2005 
 Format :  Compilation d'inédits / CD  Vinyle   

Quelle belle idée, quel bel objet... et que de qualité, une fois de plus !

Outre l'album remastérisé, ce qui apporte évidement un plus à ce Goo déjà excellent, l'intérêt est d'avoir mis en parallèle l'album d'origine et ses démos. Et là, on s'aperçoit que le coté "poppy" parfois présent sur cet opus laisse place, sur ces démos, à des morceaux à l'expérimentation plus poussée, plus sales, moins travaillés. Et on se dit que Sonic Youth aurait pu sortir deux Goo différents et aussi bons à chaque fois, tellement les versions démos sont de haute qualité, soniques à souhait, gorgées de distorsions... et passionnantes de bout en bout, apportant la preuve flagrante que le groupe de Thurston Moore est réellement sans équivalent dans ce domaine.

De plus, les inédits présents ici sont du même acabit, que ce soit le surprenant "Goo Flexi" où Thurston et sa compagne évoquent l'album de façon de façon abracadabrante avec les morceaux en fond, un "Isaac" instrumental aux guitares maison absolument délicieuses, un "Can song" dans la même veine, "I Know There's An Answer" lent, même mention pour les guitares, avec la voix nonchalante de Thurston, royal. Et encore "Lee 2", version démo, puis version chant , absolument magnifique, où l'on s'aperçoit que Lee constitue le parfait contrepoint de Kim et Thurston avec sa voix plus mélodique, plus conventionnelle. "That's All I Know" également, guitares une fois de plus envoûtantes et hyper présentes, avec la voix folle de Thurston, très rock'n roll, très 70's également, "The Bedroom" instrumental et également représentatif du savoir-faire du quartet avec ses "outils", puis "Dr Benway's House" et "Tuff Boyz", bruitistes à souhait et qui n'auraient pas dépareillé sur des albums comme Bad Moon Rising ou Confusion Is Sex.

Kim, Thurston , Steve et Lee sont les maîtres incontestables et incontestés de la vague euh ... no wave, dira t-on, et en apportent la preuve avec cette réédition de tout premier ordre.


Exceptionnel ! !   19/20
par Thurstonwill


  La version CD est distribuée par Geffen, tandis que la sortie de la version vinyle est entièrement gérée par le groupe.


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 30 septembre 2005 à 22 h 17

Un pur bonheur que d'avoir eu la chance de découvrir ce coffret avant sa sortie officielle en France, c'est à dire en Import...

C'est tout d'abord une belle surprise que de redécouvrir la qualité du package Deluxe adapté pour le style Goo (package qui se font de plus en plus pour beaucoup d'artistes...). Je suis par contre bien déçu du papier volant dans le plastique protecteur ou sont notés les titres, le plastique du package Dirty incluait directement les titres et c'est quand même plus confortable pour le rangement... Outre ceci, le livret de 28 pages inclut de très bons textes sur le background du groupe et de la production ainsi que des précisions sur les procédés de créations, le tout illustré de sublime photos et illustrations du groupe.
Passons maintenant au plus intéressant, c'est à dire le son. C'est avec un énorme plaisir que j'ai redécouvert cet opus, le son est absolument fantastique, il faut acheter cet album si vous possédez une bonne chaîne et si vous avez aimez cet album...
C'est tout d'abord le remixage de la basse et de la voix qui m'ont frappé, le lancement vrombissant de "Dirty Boots" vous emportera tout de suite, puis les riffs de "Kool Thing", "Mote" et "My Friend Goo" ont une telle puissance (à écouter fort je vous le conseille).
Viennent ensuite les splendides mélodies de "Disappearer", "Cinderella's Big Score", "Titanium Expose" qui sont d'autant plus présentes sur ce remastering, c'est un pur bonheur que de pouvoir écouter clairement toutes les harmoniques subtiles présentes dans cet album. Enfin je ne peux clore la critique de l'album sans évoquer la puissance inégalée de "Mildred Pierce" (à écouter encore plus fort), bref on ne peut qu'apprécier le travail apporté sur le remixage de ces fabuleux morceaux de 1990.
Viennent enfin B-Sides, Out-Takes et autres... C'est des morceaux planants (digne de Lou Reed comme l'indique le livret) tel que "Lee #2" où se pose une voix très lyrique et rythmée de Lee ou "That's All I Know" un chant de Thurston a la Frank Black.
Vient ensuite le fabuleux "The Bedroom" (sans la voix et en live...) puis suivent des titres d'expérimentations sonique pur avec "Dr. Benway's House" (ou comment faire un morceau de film d'horreur avec une guitare électrique) et "Tuff Boys" (le chantier ! Slides et bruits en tout genre complètement maîtrisés).
On découvre ensuite les démos 8-track sur le disque 2, tous les morceaux de l'album sont présents, certains n'ont pas vraiment changé et d'autres sont presque meilleurs...
Je pense notamment à "Dirty Boots" et son outro qui dégénère sur un solo de guitare féroce ou "Blowjob" ("Mildred Pierce") qui recommence trois fois et toujours avec une transition différente et une fin on ne peut plus noisy : du pur bonheur.
Enfin on pourra entendre Thurston et Kim parler de l'histoire et du sens de certaines chansons tel que "Dirty Boots", "Disappearer" ou "Tunic" (chanson dédiée à la fin tragique de Karen Carpenter...).

Que du bonheur donc cette version Deluxe de Goo, ayant adoré l'album sous sa forme la plus primitive (cassette), j'écoute maintenant cette édition en boucle depuis quelques jours, à acheter tout de suite !
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
101 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches