The Cure

Trilogy

Trilogy

 Label :     Eagle Vision 
 Sortie :    mardi 03 juin 2003 
 Format :  Live / DVD   

Alors nous y voilà... Fantasme de fan, ce dvd reprend les deux concerts marathons berlinois de novembre 2002 à l'occasion desquels The Cure a joué en intégralité et par ordre chronologique les 3 albums Pornography (1982), Disintegration (1989) et Bloodflowers (2000). Cette filiation, et bien que ces 3 albums soient assez éloignés dans le temps, s'explique par le climat et le contexte créatif qui les entourent. Pornography est un album exutoire, dense et destructeur, véritable thérapie pour Robert Smith ; Disintegration, romantique et monumental, est le passage à la trentaine avec quelques démons smithiens ressortis pour l'occasion (peur de vieillir, de la maladie...) déjà présents à l'époque de Pornography ; Bloodflowers, mature et d'une grande sincérité, est également un passage symbolique, celui de la trentaine à la quarantaine. Ce processus de changement, présent lors de la composition de ces 3 albums, influe considérablement sur l'écriture de Robert Smith. Ses sentiments, ses craintes réapparaissent aux moments clé de sa vie. Très différents sur la forme, les albums de la trilogie sont donc identiques sur le fond : mélancoliques et introspectifs. Dès lors il semblait évident, pour le groupe du moins, de les regrouper et les mettre en scène au cours de ce qui devrait être une grande messe curiste. L'idée germe et grandit : un concert reprenant intégralement les 3 albums. Reste à trouver un lieu à la hauteur de l'événement mais surtout à son image : sombre et mélancolique. Trois villes sont pressenties : Prague, Moscou et Berlin. Ce sera la troisième. Quant à la salle, le choix se porte sur le Tempodrom, chapiteau de cirque, idéal pour accueillir un clown triste... La table est mise, on n'attend plus que les hôtes et les invités... Autant le dire tout de suite, ce dvd est une pure merveille. Musicalement, c'est un joyau pour tout fan qui se respecte (servi par une production quasi parfaite), visuellement c'est un enchantement (un light show féerique et varié, des effets collant parfaitement à l'esprit des titres joués). Jamais la voix de Robert Smith n'a été aussi bien immortalisée. Profonde et émouvante, elle nous emporte. Sans oublier la performance des autres membres du groupe, à l'image de leur leader. Ils forment un tout et dégagent une extraodinaire puissance émotionnelle. Le public, fans purs et durs il est vrai, réagit en symbiose totale et l'on retrouve cette atmosphère si particulière d'un concert des Cure où la relation artistes/spectateurs prend une ampleur spirituelle. Concert exceptionnel, bien présenté (packaging plaisant hormis la couverture pas des plus réussies, menus simples et efficaces avec un grain photo, musique d'intro composée spécialement pour l'occasion par Mr Smith, le tout rappelant assurément la vidéo Show), on regrettera simplement l'absence de sous-titres pour les interviews en bonus (où l'on retrouve également deux titres joués en rappel, "If Only Tonight We Could Sleep" et "The Kiss", issus de l'album Kiss Me Kiss Me Kiss Me) car les accents anglais sont parfois difficilement compréhensibles... Hormis ce détail, ce dvd tutoie la perfection. It's just like heaven...


Exceptionnel ! !   19/20
par Agravede


  Track Listing :
Dvd 1 : Pornography + Disintegration.
Dvd 2 : Bloodflowers + If Only Tonight We Could Sleep, The Kiss

Bonus : 2 titres cachés sur le Dvd 1, 30 minutes d'interviews + 1 interview cachée sur le Dvd 2.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
179 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?