The Cure

Show

Show

 Label :     Fiction 
 Sortie :    mardi 21 septembre 1993 
 Format :  Live / CD   

Avec l'album Wish (1992), The Cure est à l'apogée de sa renommée à l'échelle mondiale. Il est devenu, plus qu'un groupe culte, un mythe vivant. Le groupe s'est payé le luxe de sortir un album à la fois plus accessible, varié et novateur que son prédécesseur Disintegration. Le succès, que le groupe a commencé à connaître en 1985, n'a jamais été aussi présent. The Cure commence à être populaire aux Etats-Unis. Afin d'asseoir son emprise de manière plus concrète, le groupe entreprend une tournée sans précédent, partant à la conquête du monde (plus de 50 dates), et notamment dans ce pays-continent, dont il visite les moindres recoins, jouant à guichets fermés devant un public toujours nombreux. C'est lors de ce Wish Tour que le présent live, sobrement nommé Show, a été enregistré, à Auburn Hills, trou perdu du Michigan.
Le line up est composé de Robert Smith au chant et aux guitares, de Porl Thompson aux guitares (il quittera le groupe après la tournée et ira jouer un peu plus tard avec Robert Plant et Jimmy Page), de Perry Bamonte aux guitares et aux claviers, de Simon Gallup à la basse, de Boris Williams à la batterie.
Le live est constitué de deux CD, de 9 morceaux chacun – je ne suis pas sûr qu'il retranscrive l'intégralité du concert joué ce soir là. On se rend vite compte qu'il s'agit d'un objet plutôt destiné au grand public, dans le but de consolider le succès du groupe. En effet, l'album Wish est bien entendu majoritairement représenté, ce qui est logique vu que cette tournée était destinée à le promouvoir, et les autres morceaux sont surtout des tubes, des titres pop et accessibles, comme les relativement insupportables "Let's Go To Bed" (1982) et "The Walk" (1983). A noter que le premier morceau, "Tape", est un instrumental inédit issu des sessions de Wish.
Si l'on en vient à la prestation, le groupe remplit fort bien sa tâche. Il maîtrise parfaitement son sujet. Peut-être un peu trop ? On aurait aimé plus d'imprévus, plus de mise en danger.
Un mois plus tard sortira un autre live, complémentaire, de la même tournée au titre évocateur : Paris, quand l'on sait à quel point la France a toujours chéri le groupe, au moins à partir de 1985. C'est un recueil de morceaux plus anciens, plus personnels, intimistes, sombres et mélancoliques – la trilogie de 1980 à 1982 y a bien entendu la part belle.
En conclusion, faites l'acquisition de Show si vous êtes fan du groupe ou si vous aimez particulièrement l'album Wish (ce qui est mon cas). Dans le cas contraire, ce live ne constituant pas une porte d'entrée idéale dans l'univers de The Cure, vous pourrez vous en passer.


Bon   15/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
180 invités et 2 membres
Pab
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?