Bob Dylan

Saved

Saved

 Label :     Columbia 
 Sortie :    lundi 23 juin 1980 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Dans la continuité de la reconversion chrétienne du Zim, annoncé avec l'inégale Slow Train Coming, Saved est l'album qui fait entrer Dylan dans la pire de ses périodes. Nous sommes en 1980, faites vos jeux, rien ne va plus...

Les relations entre musique et religion n'ont jamais été très simples et Dylan n'arrange rien. Lui qui avait tellement renié l'étiquette de "prophète" qu'on lui collait dans les sixties, il nous tend désormais le bâton pour le battre. Comme l'indique le titre et l'immonde pochette, c'est la foi qui nous sauvera. Et Dylan s'efforce de nous le prouver avec neufs nouvelles chansons, tournant essentiellement autour du Tout-Puissant et de ses vertus. Le tout enrobé d'une couche de gospel. Dans cet espèce d'enthousiasme fanatique, Dylan déclame qu'il a été sauvé par le sang de l'agneau et qu'il est heureux maintenant. C'est que c'est un malin, Dylan, capable de toutes les contradictions, toujours dans le but de se réinventer et de ne pas être là où on l'attend. Sauf que du coup, avec Saved, il s'élève un peu trop haut, la vie terrestre ne semble plus lui importer et nous, pauvres mortels, on reste un peu perplexe...

Si je devais en garder une ? "Pressing On", où Dylan nous invite une nouvelle fois à ne pas regarder en arrière, et il est appuyé de manière réussie par des choeurs gospel. Même si les choeurs étaient bien plus écoutables sur Street Legal, sorti deux ans plus tôt, à la couleur musicale très proche, mais bien plus réussi.

Et puis après quarante minutes de souffrance, tout se termine par l'apocalypse. "Are You Ready" demande Dylan. Prêt pour une décennie d'albums assomants ? Pas vraiment, non...


Pas terrible   9/20
par Dylanesque


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?