Bob Dylan

Slow Train Coming

Slow Train Coming

 Label :     Columbia 
 Sortie :    lundi 20 août 1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

" Judas ", c'est sur ces termes que les fans traitent Dylan suite à sa conversion au christianisme. Le Zim dit avoir vu Jésus entrer dans sa chambre d'hôtel à Tucson pendant sa tournée et se convertit brusquement. Cette conversion le pousse à témoigner de sa nouvelle foi dans un disque : Slow Train Coming. On connaissait un Dylan croyant avec John Wesley Harding qui est considéré comme un album de " rock biblique " mais cette conversion au christianisme surprend les fans. La tournée qui précède l'album se transforme en sermons contre les pêcheurs mais ce discours devient irrationnel en humiliant les homosexuels, rejetant la faute sur les étrangers... Le ton du Zim devient haineux envers le monde. Il va même jusqu'à incendier le rock pendant ses concerts : " le diable s'est emparé du rockn'roll pour son propre intérêt ". Cette conversion et cette haine inspire Dylan qui souhaite faire un " enregistrement professionnel ". Dylan part pour Muscle Shoals en Alabama pour enregistrer et s'entoure d'une équipe impressionante. Les deux légendes du soul Barry Beckett et Jerry Wexler sont à la production. Dylan enrôle Mark Knopfler et Pick Withers qu'il a remarqué avec le prometteur Dire Straits.
Slow Train Coming commence par " Gotta Serve Somebody " (" il faut servir quelqu'un ") mettant en évidence la religiosité de l'album (Dylan recevra un Grammy Awards pour ce titre). Car pour Dylan, Jésus est celui qui fait prendre conscience à l'homme de toutes ses fautes. " Do Right To Me Baby " traite de la rédemption et " When He Returns " nous emmène directement à l'église. Zim chante un rock furieux avec un ton colèrique et même sa période contestataire est blafarde à côté de cet album. Présenté ainsi, cet album ne paraît pas très réussi. Pourtant il faut reconnaître que musicalement il s'agit d'un album excellent. Le piano électrique de " I Believe In You " est génial, Dylan emprunte au raggae pour " Man Gaves To All The Animals " et la simplicité de " When We Returns " et son piano-voix est sidérante. Une chanson vient gâcher cet album : " Precious Angel " destinée à Mary Alice Carter qui est une amie qui l'a poussé à étudier la Bible. Zim ne s'est pas surpassé pour cette chanson pitoyable. L'accompagnement est de haut vol et sobre et prend à l'estomac.
Finalement Slow Train Coming s'avère un album à double tranchant. Dylan entame sa période chrétienne dont les textes ne sont pas les meilleurs qu'il ait écrit. En revanche la composition et les mélodies sont absolument magnifiques. Slow Train Coming est un album de rock avec des passages furieux où Dylan expose une haine qui est surprenante. Dylan surprend tout le monde avec cet album en mettant au grand jour sa religiosité mais aussi une colère qui lui était peu connue. Slow Train Coming est même vécu comme une provocation pour beaucoup de fans qui sont de plus en plus déroutés par un Dylan en perpétuelle mutation.


Parfait   17/20
par Tomtom


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
95 invités et 2 membres
Happy friday
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused