Dominique A

Auguri

Auguri

 Label :     Labels 
 Sortie :    octobre 2001 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ce cinquième album de Dominique A s'ouvre par deux morceaux tendus et poignants, l'acoustique "Antonia" et l'électrique "Pour La Peau". Le son produit par John Parish et Head est parfait, et sert à merveille le propos. On s'attend donc à un album grandiose après ces deux titres. Malheureusement (heureusement diront d'autres), la suite de l'album va alterner morceaux pesants, dignes de figurer sur "Remué", et merveilles poppys, rendant caduque ce "Auguri", pourtant plein de qualités.
Mister A n'en finit pas de changer de couleur musicale : "En Secret", "Où Conduit L'Escalier", "Le Commerce De L'Eau" (un de ses meilleurs morceaux tout album confondu) sont d'une émotion rare, "Ses Yeux Brûlent", "Les Chanteurs Sont Mes Amis" sont décontractés, d'autres titres comme "Evacuez", "Nous Reviendrons" sont franchement angoissants... On y trouve même une reprise sympathique des "Enfants Du Pirée".
Par contre on ne pourra rien reprocher au chant et aux textes, qui atteignent ici la perfection. Cet album décevra un peu les amateurs de disque ayant une unité (dont je fais partie), et ravira ceux qui trouvaient "Remué" trop monolithique. Au final, toutes les facettes du personnage sont représentées ici.


Très bon   16/20
par X_Elmo


  La version vinyle ainsi qu'une édition limitée double CD, proposent quatre titres en plus dont l'excellent "Hôtel Bratthold", et une reprise de Barbara.


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 20 septembre 2005 à 18 h 49

Après le magnifique -quoiqu'un peu plombé- "Remué", Dominique A nous revient bronzé et apaisé sur la pochette d'Auguri.
C'est son album solaire. Un album charnel, où il est beaucoup question d'amour physique. Son disque le plus humain, le plus direct, le plus sexuel. Il culpabilise toujours, mais parvient à nous murmurer à l'oreille son amour de la chose. C'est son album le plus sincère.
On y croise parfois un peu de la gravité de son album précédent, mais l'ambiance est plus détendue, on entend dans sa voix des accents malicieux peu entendus jusqu'alors.
Un chef d'oeuvre parmi ces excellentes chansons : "Le Commerce de l'Eau", grand texte, belle musique, interprétation bouleversante.
Sa reprise des "Enfants du Pirée" qui clôt l'album, ajoute une touche d'émotion à un album qui n'en manque pas.

Dominique A est en vie, et c'est une bonne nouvelle.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
91 invités et 2 membres
Alain_B
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...