Dominique A

La Fragilité

La Fragilité

 Label :     Cinq7 
 Sortie :    vendredi 05 octobre 2018 
 Format :  Album / CD  Numérique   

2018 : Grande année Dominique A.
Deux albums,Toute Latitude en mars et La Fragilité en octobre, une tournée solo et un livre, Ma Vie En Morceaux, en avril.

Sur La Fragilité, la voix est de plus en plus limpide, discrètement lyrique, toujours chaleureuse.
L'orchestration est légère, aérienne, rappelant des morceaux de L'Horizon. Une vieille guitare usée datant de La Mémoire Neuve, parfois une deuxième, un piano ou un clavier fantomatique, une antique boîte à rythmes de temps en temps.
Dominique A est seul à la manœuvre, aucun musicien, comme sur La Musique/La Matière. Cet album se situe à loin du grandiloquent Vers Les Lueurs.

Plus Dominique A avance, plus ses textes sont brodés sur les notes, c'est magnifique de simplicité, on peine à imaginer le travail avant un tel résultat. Des thèmes comme l'ennui, la disparition, l'enfance, l'amour sont une nouvelle fois chantés, avec brio, écrits comme on fait de la dentelle. Thèmes déjà présents sur Toute Latitude écrit au même moment.
Sur quelques titres, le sens des paroles s'éclaircit, il se rapproche doucement d'une forme réaliste, concrète.
Le premier titre, "La Poésie", une réaction à chaud au décès de Leonard Cohen. C'est l'unique titre un peu moins fort que les autres.
Le texte de "Le Temps Qui Passe Sans Moi" est co-signé avec l'écrivain Dominique Fabre, déjà présent sur Toute Latitude.
"Le Grand Silence Des Campagnes" est transparent d'actualité, la désertification, les villages transformés en dortoirs laborieux au passé remisé, sans futur.
Avec "Le Ruban" Dominique A se confronte au désastre des civils bombardés, une orchestration simple, une guitare, un clavier, un texte à l'émotion brute, tragique, la peur. Ce n'est pas larmoyant, c'est absolument juste.
La chanson "La Fragilité" est elle aussi empreinte d'actualité, le désœuvrement de la perte de sens, du grand écart quotidien entre emploi et convictions. Le texte n'a rien d'une chanson engagée, c'est plus une poésie du quotidien, humble, à la Georges Perros. La programmation de la boîte à rythmes sonne comme le tic-tac d'une horloge, chaque seconde trop longue d'une journée sans fin.
C'est un album à contre-sens de notre époque, il faut l'écouter vraiment, être attentif à la sobriété de la musique, à la richesse des paroles. Prendre du temps, le goûter, l'apprécier.

La Fragilité, comme son prédécesseur, est accompagné d'un second disque : Une Voix File A Travers Le Ciel. Huit titres, qui ne sortent pas du fond du tiroir. "Une Fête Dans La Solitude" est un petit chef d'oeuvre. "La Loire", toute simple, sonne déjà comme un classique.
Deux autres titres, "Le Refuge" et "L'Ennui", publiés et vendus en ligne en avril 2019 sont disponibles sur Youtube ; et complètent l'album.
Dominique A a interprété quelques titres de La Fragilté sur scène, solo, en 2018-2019, ils s'intègrent parfaitement aux morceaux plus anciens, ils s'inscrivent dans une continuité créative que j'espère sans fin.


Parfait   17/20
par NicoTag


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
108 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?