Dinosaur Jr

Beyond

Beyond

 Label :     Fat Possum 
 Sortie :    lundi 30 avril 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Au milieu de la mode actuelle des reformations, Dinosaur Jr n'était vraiment pas attendu. Encore moins en reformation avec line-up original ! On pensait la brouille Jay Mascis/Lou Barlow éternelle vu la manière dont ils s'étaient séparés. Le succès (d'estime) de ce dernier avec Sebadoh étayait même ce fait. Mais après quelques rumeurs de plus en plus insistantes la nouvelle officielle tomba : le dinosaure se réveille avec Lou Barlow et Murph...

A quoi s'attendre pour Beyond ce nouvel album ? Hand It Over a quand même dix ans et le rock a beaucoup évolué depuis. La scène, déjà vacillante, dans laquelle Dinosaur Jr faisait office d'outsider incontournable, est définitivement enterrée. Il ne reste plus que quelques groupes et chacun a choisi sa propre voie. Revenir en arrière sonnerait le glas de ce groupe mythique.
Enorme claque d'entrée : le son. Dinosaur Jr se replace directement dans l'époque actuelle par une production léchée, claquante, incisive et crade jusque ce qu'il faut. Jay Mascis nous balance directement un solo en intro de "Almost Ready" et c'est très efficace !! Ce titre ne peut d'ailleurs en aucun cas qualifier le groupe : ils sont de retour et fin près à nous abreuver de leur musique si personnelle. Les marques de fabrique du groupe sont bien là : les excellents solos de Jay donc, ses riffs simples et efficaces, les structures à tiroirs des morceaux, la basse ronflante, les lignes de chant mélancoliques et désabusées...
L'atmosphère générale de l'album est moins triste et noire que Hand It Over. Chaque morceau reste tout de même empreint de ce folk pessimiste et on ne retrouve plus l'ambiance enjouée et insouciante des premiers albums du groupe. "This Is All", "Crumble" ou "I Got Lost" sont plombés d'une ambiance sombre et dépressive. Le son très rauque des instruments, ajouté à l'habituelle voix plaintive de Jay Mascis, forme une cathédrale noire et étouffante. Une musique à ne pas recommander aux dépressifs chroniques.

La qualité des compositions est correcte. "We're Not Alone" ou "It's Me" sont vraiment excellentes et dans la lignée des meilleurs titres passés du groupe. On retrouve les changements de rythmes, les breaks qui viennent relancer les morceaux, les solos rarement superflus et toujours plaisants à écouter (c'est si rare)...
Seul "Pick Me Up" sort des sentiers battus. En effet, principalement composé de riffs heavy metal et comportant des passages au clavier très années 80, celui-ci distille une ambiance froide et glauque. Comme quoi ce groupe n'est jamais à court d'idées.
Les morceaux composés et chantés par Lou Barlow sème le doute sur la nature du groupe tant ils sonnent Sebadoh. "Lightning Bulb" et "Back To Your Heart", hormis leur longueur, sont vraiment dans la droite lignée d'un Harmacy. En fait, Dinosaur Jr pourrait parfaitement mixer les styles des deux chanteurs/compositeurs pour former une hydre capable de nous renvoyer dans les années 90.

Malgré une qualité générale en deçà des meilleurs albums du groupe, Dinosaur Jr parvient à se remettre au niveau des productions actuelles tout en reprenant là où ils avaient arrêté. On est loin d'un Where You Been ou d'un You're Living All Over Me mais un tel retour mérite le respect et il ne faut pas toujours regarder en arrière mais plutôt apprécier cet album pour lui-même.


Parfait   17/20
par Abe-sapien


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 02 mai 2007 à 22 h 33

Après leur retour sur scène qui fut pour moi synonyme d'une joie intense, Dinosaur Jr fait son come back studio. Je ne vous cache pas que c'est avec appréhension que j'aborde l'écoute de Beyond.
La cover est pas mal, mais pas de livret. Je suis des petits matérialistes qui aiment bien avoir un petit truc à feuilleter pendant l'écoute. Bon là ils se sont pas foulé mais c'est pas grave.
"Almost Ready" ouvre la galette. Titre aux guitares rageuses, bavantes voir épileptiques qui renoue avec les premiers album de Dinosaur, pas de surprise le titre est en écoute depuis des mois.
Je ne suis pas de ceux qui attendent qu'un groupe révolutionne la musique ou change complétement de style d'un album de l'autre. J'attends un album de Dinosaur Jr qui fait du Dinosaur Jr sans nous resservir les mêmes riffs pour autant.
On enchaîne avec "Crumble", ballade bourrée de réverbe avec un Jay qui meurt à chaque phrase, vous savez quand il chante comme sur le refrain de "What Else Is New".
"This Is All I Came To Do" est le stéréotype des chansons de Dinosaur Jr, un riff accompagné d'un solo qui ouvre la chanson et qui laisse place à un refrain assez sautillant point de vue rythmique.
"Been There All The Time", le single de l'album, sans surprise est super efficace, j'ai déjà envie de l'apprendre à la guitare.
Lou fait une belle performance en signant deux chansons de l'album : "Back to Your Heart" et "Lighning Bulb" que je ne peux m'empêcher de trouver proche de Sebadoh.

Mascis a beau être un branleur de manche laid et repoussant je ne peux m'empêcher de l'adorer.
Sur la longueur j'ai pas retrouvé la fureur de Little Fury Things ou le désespoir de Out There mais y a des choses sur lesquelles je ne discute pas, pour la postérité je vais mettre 15.
Bon   15/20



Posté le 11 janvier 2010 à 20 h 06

Non, vraiment, je souris intérieurement de cette chronique. Dinosaur Jr. le groupe qu'on adore détester. Je rigole à lire les mots qu'on trouve sur Mascis notamment. Qualifié de "gros moche", de "palucheur de manche" entre autres. Les Dinos n'ont, selon quelques critiques peu constructives, pas le charisme nécessaire pour exercer leur profession de rockers indé. Leurs pochettes sont dégueus -disent les gens- ainsi que toute leur communication d'une manière globale. C'est là ou le monde se trompe.
Bon d'accord, les solos interminables, je déteste ça. Bon ok, les gros riffs presque heavy parfois, ce n'est pas trop mon truc non plus. Oui, oui, on peut dire que la voix de Jay est comparable à celle d'un chat qu'on étrangle, après avoir battu sa famille devant ses yeux. Admettons. Le trio propose une musique opaque aux effets sur-rajoutés ("Just Like Heaven"), plaisante en sois, mais peu accessible.
Beyond se place sincèrement en marge de tout ça.

"Almost Ready" nous fait sentir que les gros solos seront toujours là, d'accord, que la voix de Mascis transcendent les années comme une épée le coeur d'un chat (j'adore les félins)... Oui mais je trouve que cet album a quelque chose de plus. Mieux produit, plus enjoué, plus... Plus de ce que j'attendais de Dinosaur Jr. Je m'explique.
J'ai toujours ouïe dire que les lurons étaient les fervent défenseurs d'un rock presque power pop, et j'étais dans la recherche de ça. Cependant j'étais déçu de ne trouver qu'un "Freak Scene" génial dans les précédents disques. A ce moment là, hein. J'étais jeune. Bref.

Tombé par pur hasard sur Beyond, je retrouve une pêche que je n'avais pas connu des mes années punk, au lycée. Les morceaux s'enchainent entre mélodies entrainantes, et gros riffs speed. Ok, c'est l'album de la facilité, et c'est justement pour CA qu'il est bon. Cet album passe comme du yaourt après le repas. Les solos restent écoutable, les hits "radio edit" se comptent à la pelle comme "Been Here All The Time" , "This Is All I Came To Do" , "Already " and co. Alors oui, les fans de la première heure seront content de retrouver un album des Dinos après la séparation, mais trouveront qu'ils ne se sont pas trop foulés. Je vois ça autrement.

Ma théorie tient que cet album est "la joie de retrouver son groupe". Barlow et amis se sont revus, ont joué, amenant chacun leur petits trucs qu'ils avaient fait à côté sans se prendre la tête, juste comme ça. Un pochette de disque assez cool (rare pour être signalé) pour une ambiance qui devait être, je pense assez cool. Du coup, oui, certaines mauvaises langues diront qu'on retrouve du Sebadoh dans "We're Not Alone", ou encore du The Fog dans "Crumble"... Moi, je trouve juste qu'on prend un plaisir certain en écoutant cet album, et qu'on se surprend à sourir pendant des solos de mascis posé sur un chant hésitant.
"We're Not Alone" d'ailleurs, est la piste sous-estimée de l'album pour moi, qui représente ce que j'aimerais faire en musique. De la pop un peu bourrine -plus que Britney j'entends-, mélangé à de bons ressentis folk. Car oui, je sens un peu de Dylan dans cette musique. Dans la deuxième partie, les riffs me rappellent la belle époque de "I Want You" du génial Zimmer. Oui, je cite ce type à toutes les chroniques, mais ce type est un génie, et donc un point de comparaison à toute musique. Bref.

Fans, soyez déçu du manque évident de recherche des Jr. , car les Dinos font du Dino, appliquant une recette qui marche tout le long de cet album. Mais pensez plutôt que vous avez un CD pêchu, qui est juste un petit plaisir, bien produit, bien cohérent... Une célébration de ce qu'est l'indie pop, et de la réconciliation de ceux qui s'étaient quelques années plus tôt, "pété des guitares sur la tronche" -je cite. Je suis même sur qu'à l'époque ou ils tournaient avec Nirvana et Sonic Youth, ce CD aurait été une sorte de bouffée d'air frais dans tout ce noisy compacté.

Cette chronique, vous le devinerez aisément, aurait pu tenir en ces quelques mots
Ecoutez juste. C'est cool.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
149 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?