Hayden

Paris [La Java] - mercredi 08 décembre 2004

J'attendais une chose, une seule, avant de me rendre à La Java: que Hayden soit accompagné d'un groupe. Je précise que j'aime beaucoup son live "solo" sorti l'année dernière, mais tout de même, vu le prix de la place (20 euros !), j'aurais aimé que, enfin, vous me comprenez quoi: je voulais tous ses morceaux, comme sur album, et je voulais DE LA PUISSANCE ! Mais l'espoir a tenu peu de temps. Dès que j'aperçois la salle (superbe), je comprends que même Hayden aura du mal à tenir seul sur scène !
Du coup je me dis que le concert ne sera peut-être pas aussi "grand" que dans mon rêve. Il faut dire que j'attends ce moment depuis des années, et pour cause, Hayden n'est pas venu en France depuis 1996 !!
Enfin, après une première partie folk pop gentillette assurée par un australien répondant au doux nom de Burke, le Canadien prend place. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, la magie est là, dès le premier morceau. Hayden interprète "Dynamite Walls", normalement accompagné d'une basse, d'une batterie et d'une seconde guitare; et voilà que, seul avec sa guitare, sa voix et son harmonica, il recrée tout. Déjà conquis, je me laisse porter par l'heure et demie qui suit, berçé par ces mélodies superbement tristes et le chant du canadien, qui interprète tout les yeux fermés.
Quelque chose s'est passé ce soir là, entre le public, minuscule (50 personnes tout au plus), et cet homme simple et talentueux. Un grand artiste vraiment !
PS: Hayden a fait un petit aparté au milieu du concert. Il nous explique que, s'il est seul, c'est que qu'il n'a pas les moyens de payer un groupe. Je compends mieux mais je m'en fous, au fond: le concert était aussi "grand" que dans mes rêves.


Excellent !   18/20
par Jekyll


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
117 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard