Melvins

Everybody Loves Sausages

Everybody Loves Sausages

 Label :     Ipecac 
 Sortie :    mardi 30 avril 2013 
 Format :  Compilation / CD   

Un album de reprises par les Melvins, cela mérite un sursaut de curiosité n'est-il pas ? D'autant que lorsqu'on jette un œil à la liste des artistes retenus, on est assez loin des influences habituelles prêtées au groupe. Quel traitement est réservé aux Venom, Bowie, Queen, The Kinks et autre Roxy Music ? N'êtes-vous donc pas taraudés par la soif de savoir ? De connaître ? D'entendre ?
Everybody Loves Sausages démarre très fort avec le "Warhead" de Venom. The Melvins s'approprient totalement le morceau et ce n'est pas vraiment à la gloire de Venom car c'est là que l'on s'aperçoit que ce groupe composait de bons morceaux mais qu'il ne savait pas les jouer correctement. Dommage pour eux mais tant mieux pour The Melvins qui balancent donc un premier glaviot bien épais. À côté, "You're My Best Friend" de Queen est un petit filet d'urine de jeune vierge végétarienne.
Les titres présents ne sont pas vraiment des inédits puisqu'ils étaient disséminés sur différents splits et autres raretés mais ça ne fait pas pour autant de cet album une anecdote au sein de la discographie du groupe. Alors quelles sont les raisons qui font de cet album un truc à posséder ?
D'abord, c'est l'occasion d'entendre quelques classiques sous un regard neuf (je sais, entendre avec le regard ne veut strictement rien dire mais la licence poétique se moque des conventions) puis peut-être d'en découvrir de nouveaux. Ensuite, c'est comme si vous aviez plusieurs albums en un : il y a du stoner, de l'expérimental, du punk-rock, de l'étrange et surtout, du talent. Autant de style pour un seule groupe ? Sans la présence de Patton qui plus est ? Pas exactement en fait puisque quelques titres ("You're My Best Friend" de Queen et "Station To Station" de Bowie notamment) sont joués par The Melvins Lite (Dale Cover, Buzz Osborne, Trevor Dunn) et le "In Every Dreamhouse A Heartache" de Roxy Music par The Jelvins, le chant de Jello Biafra y est facilement identifiable.
Tout n'est pas non plus merveilleux et quelques reprises respirent davantage le plaisir ("Attitude" de The Kinks, "Art School" de The Jam, "Timothy Leary Lives" des Pop-O-Pies) que la volonté de transfiguration. Ces morceaux restent d'ailleurs pour moi très en-deçà des autres sans pour autant dénaturer la performance d'ensemble. Cela dit, quand on est fan des Melvins, il n'y a pas à trop réfléchir : on se procure l'album et c'est tout. Le seul reproche que je ferais est le manque d'unité : l'ordre des morceaux aurait pu être plus judicieux.


Bon   15/20
par Arno Vice


  Album écoutable ici : https://melvinsofficial.bandcamp.com/album/everybody-loves-sausages


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
166 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused