Melvins

Eggnog

Eggnog

 Label :     Boner 
 Sortie :    décembre 1991 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Ce EP reprend le son où Bullhead l'avait laissé. J'entends par là l'instrument solitaire qui fut le dernier sur le précédent... Car avec ce Eggnog, Melvins semble vouloir d'avantage tourner sa musique en dérision, soit poursuivre ce qui sera qualifié dans le futur comme 'virage musical des Melvins'.

Les baguettes et les cymbales au long sustain de Dale Crover introduisent donc un "Wispy" sans guitare (si ce n'est une petite tartine de bruit) où l'organe de Buzzo est plus audible que jamais. Sa poussée finale ferait dresser les cheveux sur la tête à tous les fans d'Héléne Ségara, tant mieux.
"Antitoxidote" entame plus en profondeur l'objet avec un punk'n'roll bien rapide par rapport au répertoire du trio. Le morceau remporte facilement la mise tant le style du groupe n'est pas dénaturé alors que sur "Hog Leg", le king prend la voix d'un Axl Rose sur le retour dans ce qui pourrait prendre l'apparence d'une parodie heavy métal. Bien sûr, 'parodie' étant obligatoire vu le goût immodéré pour la cacophonie et le larsen...
Enfin, "Charmicarmicat" vient clore ce 4 titres par 13 minutes de grunge ambient. Back to roots ! Le tempo est d'environ 2 à la noire pour cette galère qui rame au ralenti, nappée de lourdes fuzz semblables à un ruminant agonisant.

Le petit cadeau de noël 1991 des Melvins, joliment enrubanné. Pour nous, un petit caprice à déguster au coin du feu... Thanks Santa for his gift!


Sympa   14/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
111 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?