XSilence

Interviews membres "spécial 15 ans d'XSilence" : TiComo La Fuera [mercredi 15 mars 2017]

Membre numéro 5186 inscrit depuis le 03 février 2006 , TiComo La Fuera nous aura gratifié en 11 ans de ses goûts éclectiques dans des chroniques éclairées…



Comment as-tu découvert XSilence.net ?

Si mes souvenirs sont bons, j'ai découvert XSilence par hasard en voulant en savoir plus sur l'album The Mysterious Production of Eggs d'Andrew Bird dont la pochette m'avait fait de l’œil sur le présentoir des disques à la Fnac. Elle est juste fantastique, comme toute les illustrations de Jay Ryan. Pas moyen d'en écouter une once, ni d'en savoir plus sur place et c'est Google qui m'a orienté sur la chronique xsilencienne et m'a décidé de passer à la caisse. Et quelques jours plus tard je donnais mon humble avis sur la question avec une poignée d'autres disques que j'écoutais à ce moment.



Quelles découvertes as-tu faite grâce à XSilence en 15 ans ?

Je serais incapable de dire qui de XSilence ou de ma boulimie naissante pour la musique indé m'a procuré le plus de découvertes à cette période de ma vie. Période où je devais plutôt bosser mes mathématiques que passer mes journées et mes soirées à écouter de la musique et à rédiger des chroniques. Pour autant je sais que j'étais à cette époque un romantique mélancolique et que je baignais plutôt dans tout un gratin que je n'écoute plus aujourd'hui.
Et puis c'est avec le contenu absorbé sur XSilence que je me suis trempé dans le post-rock avec Mogwai (les premiers émois de tout newbie en la matière) pour écrire une rétrospective sans grand intérêt sur le site, les groupes de Constellation, et où j'ai développé mon goût pour le folk épuré comme Songs : Ohia, (paix à ton âme Jason Molina). La Mule tournait à fond à cette période là et tout bon conseil était à prendre pour agrandir le spectre musical qui devait m'entourer. En y repensant, les liens tentaculaires entre les artistes, les side projects, les influences et inspirations dont une partie était référencée sur XSilence via les fiches artistes ou les commentaires de membres ont augmenté le nombre de découvertes.

Es-tu un "activiste"(webzine, radio, groupe, organisation de concert, etc.) ?

Sans grande originalité, ma seule "preuve" d'activisme a été XSilence avec une contribution plus matérialiste et amoureuse qu'un avis d'expert technique ou d'historien de la musique. Avec du recul j'aurais mieux fait de m'abstenir par moment mais c'est aussi le concept de webzine communautaire j'imagine... De manière plus positive, j'aimais beaucoup sortir à des concerts et faire des reports sur le site avec la photo qui allait bien comme illustration. Je m'étais offert un reflex avec une optique lumineuse et c'était un plaisir de capturer les mimiques de mes artistes préférés, le nez collé à la scène. Mon passage à Montréal m'a permis de découvrir de nouvelles salles souvent très petites pour des artistes que j'adorais et que je jugeais mériter mieux.
Je me suis alors tenu à chroniquer chaque concert et c'est l'époque où je faisais le plein ! Pour le reste, j'étais attentif au projet de radio d'XSilence jusqu'à sa non réalisation. Je gratouille de la guitare et souhaite toujours faire douze projets différents, autant que j'aime de style et que je me découvre d'appétit pour des instruments comme les synthé ou la trompette mais au final le temps et le déclic me manque. Mon seul "activisme" à présent est la réalisation de temps à autres de blind-tests dans un bar à Bordeaux. Même si c'est plutôt le siège d'affrontement de passionnés que d'échanges construits, l'ambiance est sympa et le travail de création de playlists thématiques permet de redécouvrir des vieilleries ou des conneries que j'assume complètement une fois le bouton play appuyé.

Quels sont tes groupes préférés ?

La question la plus bête qu'il soit me pose toujours une difficulté monstre à y répondre. Que l'on considère une période ou une autre d'une vie, un live ou une découverte sur galette que l'on ravive peu mais qui reste inoubliable... Dur, dur.
Je ne suis pas un amateur des musiques alternatives les plus obscures mais je me définis plus comme écoutant la partie visible de l'iceberg indie. Sans grande originalité donc : Radiohead, The Notwist, Elliott Smith, Sufjan Stevens, Broadcast, The National, The Cinematic Orchestra, Godspeed You ! Black Emperor, Tame Impala. Pour l'essentiel le format indie rock mélodique parfois arty, la pop dans son format onirique (dream pop) ou envoutante (electro pop) ou la tradition folk névrosé.
Je pense que j'aurais pu être un fan de The Cure si j'avais baigné dedans plus tôt dans mon enfance, pourtant ce n'est pas faute d'avoir une mère qui avait le premier vinyle avec d'autres trésors. J'ai également beaucoup d'accointance avec les scènes islandaises et scandinaves : Sigur Ros, Efterklang, Xploding Plastix, Soley, Jaga Jazzist, Jose Gonzalez/Junip...
Pour finir l'exercice de name dropping, pour être le plus représentatif des mes goûts musicaux actuels, dernièrement j'écoute beaucoup : Deerhunter, Flavien Berger, Dungen, Flotation Toy Warning (vus à Bordeaux en 2016 pour les 15 ans du label Talitres et qui doivent sortir un second album bientôt), Andy Shauf (le frisson à chaque fois d'écouter le morceau Wendell Walker), King Gizzard & The Lizard Wizard, Jurassic 5, Jon Hopkins (ses lives sont fous), Fujiya & Miyagi, The Liminanas, Ghost Culture. Bref ça change tout le temps. Le psychédélisme en plus peut-être.



Qu'apprécies-tu sur XSilence ?

Durant ma période d'activité j'aimais autant les côté "on" (chroniques dans son exercice le plus pur, échanges passionnés sur les forum ou le chat, les bons plans concerts, etc...) que les côté "off" principalement grâce aux forums sièges de tous les échanges possibles, des tacles gratuits jusqu'à des topics poussés sur la littérature, le cinéma, les voyages et j'en passe... Comme si l'on manquait déjà pas suffisamment de temps pour écouter tout ce qui était encensé, mon appétit curieux était attiré par un énième film, un dernier roman graphique... La compatibilité musicale que t'as avec un membre plutôt qu'un autre permet automatiquement de savoir que ses conseils connexes vont te satisfaire totalement.

As-tu une anecdote particulière à raconter ou une révélation à faire sur XSilence ou un de ses membres ?

Pas d'anecdote particulière ou révélation non. XSilence c'est beaucoup de membres basés à Paris, du moins à l'époque où je fréquentais le webzine avec assiduité. J'aimais quand même provoquer les rencontres dès que possible à l'occasion d'un passage à Paris ou d'un concert en terre inconnue. J'ai donc eu l'occasion de rencontrer plusieurs membres, avec différents niveau d'alcoolémie (peut-être qu'eux pourront balancer des anecdotes sur TiComo du coup !) et ce fut toujours sympa de tomber les masques. Ah oui sinon, je repense à un Coconut Festival fait à Saintes en 2015 où Melody's Echo Chamber jouais. Grâce à ma bonhommie naturelle et à l'esprit du zigzag (pour reprendre les termes de Flavien Berger) on s'est retrouvé dans les loges des artistes avec les copains pour boire quelques verres avec les musiciens jusqu'à proposer un after chez mon pote saintais avec eux à écouter de la musique et improviser un blind test. Melody n'était pas de la partie hélas, j'appris plus tard qu'elle ne convoitait que la crème de la scène musicale indie, mais ce fût assez drôle comme soirée.




Recherche avancée
En ligne
130 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?