XSilence

Interviews membres "spécial 15 ans d'XSilence" : Dylanesque [mercredi 15 mars 2017]

Membre numéro 8055 inscrit depuis le 23 février 2008 , Dylanesque aime Bob Dylan…mais pas que.



Comment as-tu découvert XSilence.net ?

C'est pas facile de se faire une éducation musicale quand tu grandis dans la campagne vendéenne sans Internet.
Heureusement, je pouvais compter sur le CDI du lycée. Pendant que mes camarades préparaient leurs inscriptions post-bac, je tapais sur Google le nom des artistes que j'adorais mais que personne autour de moi n'écoutait. Des groupes découverts au hasard de mes emprunts à la médiathèque de Cholet ou d'un bon papier dans Rock & Folk.
Mon premier souvenir de XSilence, c'est d'avoir lu le compte rendu du concert des Strokes à Lyon, le 17 juillet 2006. J'avais économisé pour ce 1er concert et ma première paire de Converses alors je fus ravi de lire l'enthousiasme de Lady Godiva pour la bande de Casablancas. En 1ère partie, il y avait Adam Green, qui allait devenir mon héros pour toujours.



Alors vite, dans la barre de recherches du site, je tape son nom et, juste avant que la documentaliste ne m'invite à me déconnecter, je copie-colle chaque chronique à son sujet dans un document Word transféré sur une clé USB que je lirais au calme sur le petit ordinateur familial en écoutant un extrait de "Friends of Mine" déniché sur Emule.
Il faut attendre 2008 pour que j'ai Internet à la maison. Première étape : devenir membre de la secte XSilence et écrire à mon tour au sujet d'Adam Green, en espérant que, quelque part dans un CDI de France, un gamin curieux s'enthousiasme pour les mêmes choses que moi.

Quelles découvertes as-tu faite grâce à XSilence en 15 ans ?

Avant de me faire découvrir des choses, XSilence m'a surtout permis de développer un sens critique, d'avoir du recul par rapport à mes idoles. XSilence m'a dit que c'était ok de ne pas aimer quelque chose même quand tout le monde l'aimait et inversement. En fait, ce que j'ai découvert ici, c'est la démocratie. Et une liberté de goût bien plus vaste que sur n'importe quel format papier, des Inrocks à Rock & Folk en passant par Magic.
Et c'est tout de même grâce à XSilence que j'ai découvert Pavement, mon groupe favori, ainsi que l'indispensable Kurt Vile et l'attachant Mark Kozelek (Sun Kil Moon).
Et je ne remercierais jamais assez le regretté Raoul pour m'avoir tout appris sur Frank Zappa et Alain Bashung sans que jamais je n'écoute leurs disques. Pas besoin, ce qu'écrivait Raoul, c'était déjà de la musique. Plus récemment, c'est l'infatigable Wazoo qui m'a ouvert les voix impénétrables de John Fahey.



Es-tu un "activiste"(webzine, radio, groupe, organisation de concert, etc.) ?

En 2008, quelques mois après m'être inscrit sur XSilence, j'entre à la fac et deviens bénévole à Radio Campus Angers. Jusqu'en 2015, je vais y animer une émission hebdomadaire consacrée à la musique indé américaine, devenir directeur d'antenne salarié et former une poignée de jeunes étudiants adeptes de contre-culture et de médias alternatifs (ce qui, à l'époque, n'était pas un gros mot). L'occasion de voir un tas de concerts, de faire un tas d'interview (John Cale au téléphone ! Adam Green avec un joint dans les loges du Chabada !) et de faire de ma passion mon gagne-pain. Ce qui m'a laissé suffisamment de temps pour monter des groupes (les Pistolets étant le plus récent) et continuer à écrire sur ce que j'aime. Installé à Rennes depuis peu, je compte bien rejoindre le réseau local d'activistes et poursuivre le combat jusqu'à ce que mort s'en suive.

Quels sont tes groupes préférés ?

Un indice se cache dans mon pseudo - que j'ai choisi à la va-vite il y a neuf ans et que je traîne depuis comme un boulet. Dylan et moi, une grande histoire d'amour qui se poursuit sans jamais s'essouffler parce qu'il s'agit d'une montagne qu'on ne gravit jamais vraiment. Je pense avoir déjà écrit suffisamment à son sujet ici et ailleurs (je vous renvoie d'ailleurs vers un guide pour, comme moi, devenir fan du Prix Nobel 2016 : https://lunecile.wordpress.com/2016/01/26/comment-devenir-fan-de-bob-dylan-110/)
À part ça, il y a trois catégories d'artistes que je vénère (c'est à dire dont j'écoute chaque album, traque chaque concert et affiche en poster au dessus de mon lit) :
- Les cultes : Dylan mais aussi Neil Young, Cohen, Velvet/Lou Reed, Tom Waits, Jonathan Richman, Pavement, la pop anglaise de Sarah Records, le catalogue K Records
- Les amours de jeunesse : Strokes/Libertines, Adam Green, Devendra Banhart, Damien Jurado, Wilco et Andrew Bird
- Mes obsessions personnelles : Karen Dalton, Simon Joyner, Hank Williams, Turner Cody, le vieux rockabilly, Chet Baker, Chopin et plus récemment, les copains Kevin Morby/Kurt Vile.
Ils sont presque tous chroniqués sur XSilence.

Qu'apprécies-tu sur XSilence ?

L'indépendance. L'intemporalité car on peut très bien lire un pavé sur le dernier Angel Olsen le même jour qu'une lettre d'amour à un vieux Violent Femmes. Le côté catalogue très complet et vachement bien rangé, unique en France. Les différentes plumes qui, même quand elles parlent d'un album inécoutable, sont toujours un plaisir à lire. L'amour vache qui unit ses membres à travers le forum le plus bordélique et attachant que j'ai pu visiter. XSilence, c'est un joyeux bordel qui vieillit bien car, même si tout le monde se branle d'un blog en 2017, ceux qui ne s'en branlent pas y trouveront toujours, et de plus en plus, et de mieux en mieux, leur bonheur.

As-tu une anecdote particulière à raconter ou une révélation à faire sur XSilence ou un de ses membres ?

Je suis jaloux de Wazoo. J'admire et crains Lok. Raoul Vigil me manque. FrancisLalanne est mon guilty pleasure. Zebulon mon plaisir.
TheWayYouSmiled pourrait bien être mon frère jumeau. Je suis amoureux de S. Onsefoutdenous, je m'en fous. Je regrette que JackyChiles n'écrive pas autant de chroniques que de messages sur le forum. Foreth, Poukram et Pascha sont mes dealers de prédilection depuis que Shiboome, Mozz et Sirius ont disparus. Jekyll, je te dois une reconnaissance éternelle pour m'avoir fait découvrir Bill Callahan. Arno Vice est notre plus valeureux guerrier. Abe-Sapien est un stakhanoviste à qui j'offrirais la légion d'honneur s'il n'était pas fan de Pearl Jam. Le prix nobel 2017 sera décerné à Yob. J'étais amoureux de Nova et maintenant de S. Crikou est un mythe. Gaylord une légende.




Recherche avancée
En ligne
135 invités et 3 membres
Climbatize
R.i.p Auckward
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques