The Fall

The Light User Syndrome

The Light User Syndrome

 Label :     Jet 
 Sortie :    lundi 10 juin 1996 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Tout le monde le sait, Mark E Smith est un enfoiré de première, un sale con qui n'hésite pas à virer n'importe lequel de ses musicos pour une note de trop ou pour une note de moins. The Fall est sa création, sa chose... Oui mais voilà, des musicos qui malgré l'antipathie chronique du bonhomme lui furent fidèles, il y en a eu. A tel point que certains d'entre eux sont à considérer comme d'égale importance dans le processus fallien que le leader tyrannique.
Parmi eux, Craig Scanlon. Le guitariste présent depuis 1979 et Dragnet, co-compositeur d'une bonne centaine de chansons de The Fall, se voit définitivement virer du groupe après une énième altercation avec Mark E Smith. Geste que regrettera ce dernier quelques années plus tard. The Light User Syndrome est donc le premier album post-Craig Scanlon. Ce qui n'est pas non plus il faut bien l'avouer, une référence chronologique très marquante tant la continuité musicale avec les précédents albums est évidente.
The Light User Syndrome est même sans doute l'album le plus représentatif de The Fall version 90's. On y trouve du techno-rock assomant ("He Pep!"), de la dance sous ecstas ("The Coliseum"), de la pop new-wave ("Secession Man") et des reprises totalement hors de propos qui donnent aux fans de sérieuses raisons de s'interroger sur la culture musicale pour le moins étrange de Mark E Smith. "Stay Away (Old White Train)" du chanteur country Johnny Paycheck et "Last Exit To Brooklyn" du fanfaron 60's de la teenage pop Gene Pitney (rien à voir donc avec le chef-d'oeuvre d'Hubert Selby Jr., la version originale de Gene Pitney s'intitulait d'ailleurs "Las Chance To Turn Aournd"). Inutile de vous dire que ces deux reprises sont difficilement reconnaissables après être passées sous le poid lourd fallien. Seule sortie contrôlée des habitudes musicales 90's: la gothique militaire "The Ballard Of J. Drummer".
Une sorte de résumé de la période nineties conférant à The Light User Syndrome le statut enviable de disque idéal pour entrer dans la période susmentionnée de The Fall. Mais pas un best-of pour autant. Si les 4 premiers titres sont exceptionnels (particulièrement "Das Vulture Ans Ein Nutter-Waln" et sa basse vombrissante à la Stranglers) le reste fait côtoyé très bon ("Spinetrack", "Interlude/Chilinism") et anecdotique chiant ("Powder Keg", "Oxymoron").
Si The Light User Syndrome est le premier album sans Craig Scanlon depuis Dragnet, c'est aussi le dernier avec Brix. L'ex-femme de Mark E Smith quittant le navire au cours de la tournée qui suivit. Symptôme une nouvelle fois de l'irascibilité insupportable de Mark E Smith en cette fin des années 90. Mais pour autant, est-ce que la qualité artistique du groupe souffre de ce climat détestable ? Franchement non... pas chez The Fall en tout cas...


Bon   15/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
137 invités et 1 membre :
Jekyll
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :