The Fall

The Infotainment Scan

The Infotainment Scan

 Label :     Permanent 
 Sortie :    lundi 26 avril 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Peut-être n'est-ce qu'une coïncidence, mais en retournant sur un label indé, The Fall réalise enfin un disque à la hauteur de son statut. Oui enfin... ça faisait un bail que le groupe semblait incapable de sortir un album digne de son nom, sans déchets ou morceaux passe-partout. Le départ de Brix n'ayant rien arrangé à ce passage à vide créatif. The Infotainment Scan, premier album chez Permanent (Matador aux Etats-Unis) fait donc office de sortie glorieuse d'une période très moyenne pour The Fall.
Bien entendu, le précédent album (et sous-estimé) Code : Selfish avait remis le groupe sur des rails moins rouillés mais il lui manquait néanmoins quelque chose pour pouvoir faire parti des grands. Ce 'je-ne-sais-quoi' typiquement fallien... Un truc brutal, rentre-dedans qu'on se surprend à attendre avec impatience sur chaque album de The Fall. Et quand il n'est pas là, forcément, on est un peu déçu... Ce qui ne veut pas dire que The Infotainement Scan fait complètement l'impasse sur les pop-songs acidulées. Presque... une seule représentante: la kitchissime et très beauf "I'm Going To Spain", cover d'un certain Steve Bent. Une chanson qui attira l'oeil pavoisé de Mark E Smith car figurant sur une compile: "The World's Worst Record"...
Le reste est bien plus rude, plus hargneux, plus rock. La gratte de Craig Scanlon reprend du terrain sur les claviers dance/techno de Dave Bush. Dès "Ladybird (Green Grass)", The Fall ressort la matraque en fer blanc et tape d'un bras mécanique sans discontinuer, imprimant un puissant 'non-groove' tout au long de l'album. Le train grande vitesse de The Fall est de nouveau en marche.
Les reprises ne s'en remettent pas et sont difficilement reconnaissables: "Lost In Music" de Sister Sledge et "Why Are People Grudgeful ?" de Lee Perry. Du disco et du dub passé à la moulinette fallienne, une moulinette techno-rock en ces temps 90's. Et quand on croit reconnaître une reprise, ce n'en est pas une. "Glam Racket" qui permet à Mark E Smith de taper sur la gueule de ses contemporains de Suede, est un vague pastiche du "Do You Wanna Touch Me ?" de Gary Glitter. "Service" aurait été une cover des Happy Mondays qu'on n'en serait pas plus étonné. Ne pas croire non plus que The Infotainment Scan ne contient pas son lot de grands morceaux totalement 'originaux'. "It's A curse" et "A Past Gone Mad" font parti de cela.
Si les technologies ont modifié la donne, The Infotainment Scan renoue avec le passé destructeur et sans concession de leurs géniteurs. Les fans, et probablement les moins fans, ne s'y sont pas trompés puisque l'album sera un des plus gros succès (en Angleterre) de The Fall.


Excellent !   18/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
78 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :