Pixies

Nantes [Zénith] - mercredi 02 juin 2010

Plus d'un an, déjà...Et personne n'avait chroniqué ce concert!

Quelques mois après avoir vu les Pixies à Paris pour les 20 ans de Doolittle, j'appris que les lutins de Boston étaient à nouveau de passage en France, mais pour une date discrète, loin de la capitale. Toujours partant pour un voyage et pour un concert, surtout pour voir les Pixies, je décidais de prendre ma place.

Certes, je m'attendais à voir peu ou proue le même concert, puisque la tournée Doolittle suivait une trame rigoureusement identique (faces b puis album puis re-faces b puis quelques chansons du reste du répertoire), mais j'y allais comme on va revoir un film qu'on a aimé au cinéma. Et puis, avec un peu de chance, ils joueraient une petite surprise ou deux.

Après le tgv, le tram et les pieds pour arriver devant la scène du Zénith Nantes Métropole, je me prépare à profiter du concert. Je passerai sur la première partie, Bombay Bicycle Club, qui bien qu'annoncé comme un groupe folk rock m'apparut plus comme un de ces groupes indies au son revival 80's dont je suis peu friand. Puis, on passe aux choses sérieuses.

J'avais déjà constaté en arrivant que tous les artifices présents sur la scène au Zénith de Paris étaient absents ici. Le groupe ne proposait même pas d'acheter le bootleg du concert comme c'est leur habitude. Je m'attendais tout de même à ce que le concert démarre par "Dancing the Manta Ray", comme sur le reste de la tournée Doolittle. Et à ma grande surprise, c'est "Cecilia Ann" qui démarre les hostilités. Et puis, alors que l'instrumentale s'achève arrive, inespérée, "Rock Music".

Aux anges, un doute me parcourt tout de même. Vont-ils nous jouer tout Bossanova? Car autant certains morceaux comme les deux sus-cités sont géniaux, autant cet album est globalement celui que j'aime le moins. Mais non, l'intro familière de "Bone Machine" fini de me rassurer. Ce soir, on peut s'attendre à tout, et tous les espoirs sont permis!

Mieux que ça, presque tous les espoirs sont récompensés! On a du classique tubesque "Monkey Gone To Heaven", "Caribou" ou "Is She Weird?", du moins accessible comme "River Euphrates" ou "Tame", du rare comme "Dig For Fire" ou la reprise de "Winterlong" et surtout beaucoup de tueries avec une mention spéciale pour l'enchaînement "Break my Body" - "The Sad Punk" - "Head On". Les deux derniers albums, sous représentés sur la dernière tournée réintégraient leur place de choix pour notre plus grand plaisir et c'est comblés, sur un "Gigantic" que Kim Deal oublie de ralentir, que le groupe nous laisse.
Seule déception, un rappel convenu, "Here Comes Your Man" et "Where Is My Mind?", mais il en faut bien pour tous les goûts.

Alors certes, on peut pinailler, on pourrait regretter "In Heaven", "Into the White", "Dancing The Manta Ray" ou encore "U-Mass", la discographie regorge de tant de merveilles, mais ce serait bouder son plaisir, et ce 2 juin 2010, les Pixies n'ont visiblement pas boudé le leur. Alors profitons de voir qu'ils sont encore capables de lives de cette qualité, apprécions, tout simplement, et inclinons-nous devant le gros Frank Black et ses lutins qui m'ont fait passer un des meilleurs moments musicaux de ma vie.

Qu'est-ce qu'on dit? MERCI!!!


Exceptionnel ! !   19/20
par Blackcondorguy


  Set-list

Cecilia Ann
Rock Music
Bone Machine
Monkey Gone To Heaven
Gouge Away
Hey
Velouria
Dig For Fire
Allison
Debaser
Planet of Sound
Winterlong
Alec Eiffel
Caribou
River Euphrates
Cactus
Is She Weird?
Break My Body
The Sad Punk
Head On
Wave Of Mutilation
Tame
Isla De Encanta
Broken Face
Nimrod's Son
Gigantic
>>>>
Where Is My Mind?
Here Comes Your Man


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
124 invités et 1 membre :
Hpl
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?