Mudhoney

Head On The Curb

Head On The Curb

 Label :     Sutro Park 
 Sortie :    mercredi 02 mars 2011 
 Format :  Compilation d'inédits / Vinyle   

Quand on connaît un peu leur discographie, il est indéniable que Piece Of Cake est un album à part chez Mudhoney. À la fois le mieux classé dans les charts à sa sortie (mais en 1992, ça se comprend), contenant certains des morceaux les plus emblématiques du groupe dont l'un de leurs plus gros tubes ("Suck You Dry", mais aussi "Blinding Sun" ou "Make It Now"), tout en étant l'un des moins reconnus par les fans, le moins apprécié du groupe et certainement le plus éloigné de leur son habituel.

Pourquoi parle-t-il de Piece Of Cake alors qu'il chronique Head On The Curb, vous exclamerez-vous derrière votre clavier? Tout simplement car il s'agit peu ou prou du même album. Mais en complètement différent.

Peut-être que Sub Pop avait besoin de rentabiliser son poulain qui n'a rien produit depuis 2008, peut-être le groupe sombre-t-il aux sirènes de l'argent facile, encore qu'avec une sortie uniquement vinyle limitée à 1000 exemplaire, on ne fait flamber que le marché de la collection, quoi qu'il en soit, ce Head On The Curb nous donne l'occasion de redécouvrir un album très particulier sous un tout autre jour.

Déjà, il n'y a pas ici les 3 morceaux sus-cités, certainement les plus marquants de l'album. En revanche, on peut (re)découvrir une version à la guitare slide de "When In Rome", un "Acetone" sous acides (ou qui pourrait l'être), un "No End In Sight" qui se reconnaît surtout au refrain ainsi que la face B "King Sandbox" et quelques inédits tel "Fun And Games" qui fleurent bon le garage. Garage, ça pourrait être le mot d'ordre de ce disque, qui ne présente en fait que des versions primitives des différents morceaux. Et si celui de clôture "I Hate The Bloody Queen", sur lequel on ne reconnaîtrait presque pas la voix de Mark Arm, vous rappelle les Sex Pistols, c'est bien normal : il s'agit d'une parodie par un groupe de comiques canadiens (dont Martin Short et John Candy) de l'émission SCTV. Sortir un vinyle only démontre une fois de plus que les membres du groupe sont des collectionneurs avides, finir la face B par un tel morceau démontre une fois de plus qu'ils ne se prennent pas au sérieux et ont le sens de l'humour.

L'intérêt de l'objet? Pour les fans seulement, bien entendu!


Sympa   14/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
320 invités et 4 membres
Naum
Arno Vice
El rodeo
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?