Mudhoney

Londres - Royaume-Uni [The Forum] - samedi 08 juin 2013

Quand Mudhoney a annoncé une tournée européenne en 2013, peu de temps après la dernière, j'étais content. Quand les dates sont tombées et que j'ai vu qu'il n'y en avait pas en France, je l'étais moins. Quand j'ai vu qu'ils seraient accompagnés à Londres par les Meat Puppets, je me suis dit "on n'a qu'une vie, tant pis pour le portefeuille". Et j'aurais été bien bête de penser autrement.

Les deux groupes étaient accompagnés par Metz, vu comme la relève du noise rock. Leur dernier album ne m'avait pas fait forte impression, sûrement dû a une voix criée qui n'est pas trop à mon goût, mais leur prestation en ouverture était tout à fait dans l'ambiance, et la scène fait bien ressortir la qualité de leur musique. En plus les mecs ont été sympathiques, ne se sont pas attardés, et le son de leur musique pouvait rappeler les morceaux les moins accessibles de Bleach. Pour un peu, on aurait vraiment pu se croire au début des années 90. J'ai juste regretté d'avoir oublié les boules quiès.

Les Meat Puppets ont ensuite assuré une prestation trop courte, mais sans faille. Exactement ce qu'on pouvait attendre de leur part.

Quant à Mudhoney, ils ont été excellents, bien sûr, mais encore mieux. La setlist faisait la part belle au dernier album, et certains morceaux se sont déjà fait leur place dans le coeur du public ("I Like It Small", dont le refrain a été repris en choeur par la foule, "Chardonnay" qui naturellement a donné un pogo de circonstance). D'autres, plus discrets, ont offert des temps de repos salutaires. Surtout, tous se défendent en live, même ceux qui m'avaient le moins convaincu sur album (comme "What To Do With The Neutral", vraiment excellent sur scène). Pour le reste, je me souviens surtout d'un "Poisoned Water" en guise de parfaite introduction et d'un "No One Has" destructeur, ce qui ne veut pas dire que le reste à démérité. Le public était très réceptif, la fosse en ébullition devenant complètement folle à chaque tube bien placé. J'ai dû y laisser quelques kilos de gras.
Si même le rappel n'a pas apporté les surprises qui manquaient à la setlist (finalement assez similaire à celles de l'an dernier), elle a redonné un élan incontestable. Le groupe, Mark Arm en tête, a été à fond jusqu'à la fin, et quand le chanteur a lâché sa guitare, ça a été pour se déchaîner dans un jeu de scène déjanté, se tordre, hurler, bondir, comme un Iggy Pop devenu fou (ce qui n'est pas peu dire). Le clou du spectacle a sans nul doute été un "Tales Of Terror" complètement dément sur lequel tous les musiciens ont pris un plaisir visible.

On voit rarement un groupe et son public se faire plaisir simultanément à ce point. Ni même un groupe donner autant sur un set aussi long (26 morceaux, quand même). Je vais encore donner une bonne note, mais que voulez-vous, je n'y peux rien si Mudhoney me donne continuellement des raisons de les aimer. Et quand on aime, on ne compte pas !


Exceptionnel ! !   19/20
par Blackcondorguy


  Setlist :
Poisoned Water
Slipping Away
I Like It Small
You Got It (Keep It Outta My Face)
Suck You Dry
F.D.K. (Fearless Doctor Killer)
Where the Flavor Is
Sweet Young Thing (Ain't Sweet No More)
Judgement, Rage, Retribution and Thyme
No One Has
Good Enough
Douchebags on Parade
Touch Me I'm Sick
What to Do With the Neutral
I'm Now
The Final Course
I Don't Remember You
Chardonnay
The Only Son of the Widow from Nain
>>>>
Into the Drink
Here Comes Sickness
In 'N' Out of Grace
Tales of Terror
The Money Will Roll Right In
Hate the Police
Fix Me


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
188 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...