Mudhoney

March To Fuzz

March To Fuzz

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    janvier 2000 
 Format :  Compilation / CD   

En 2000, Mudhoney est dans le creux de la vague niveau popularité, n'a pas sorti de disque depuis 2 ans et est officiellement plus ou moins séparé. C'est le meilleur moment pour une maison de disque véreuse de sortir une compilation. L'horrible best-of, qui fait frémir les fans, souvent à juste titre. Mais bon, comme ils sont sympas, chez Sub Pop, ils font 2 disques, avec les b-sides & rarities. Du coup, tout le monde est content.

Passons assez vite sur le premier disque. Il y a plein de morceaux. Il y a plein de bons morceaux. Ç'aurait été étonnant autrement. Bon là, j'avoue qu'il y en a beaucoup. 22. Il y a les plus connus. Ils couvrent tous les albums sortis à l'époque. Il en manque plein aussi. Des bons. Mais bon, globalement, l'exercice de sélection est réussi.

Mais alors pour le deuxième, mazette (expression désuette), c'est une vraie caverne aux merveilles. 30 morceaux, rien que ça. Bon, il n'y a rien de Five Dollar Bob's Mock Cooter Stew, qui sera rajouté à la réédition de Piece Of Cake en 2003, ni des singles qui sont sur la réedition de Superfuzz Bigmuff. Sinon, il y a absolument toutes les faces b du groupe. Et elles déboitent (deuxième expression désuette).

On a le droit à une ribambelle de reprises qui vont de Black Flag à Elvis Costello en passant par tout un tas de groupes punks obscurs (Fang, The Crucifucks, Angry Samoans), Motörhead, Roxy Music, le countryman Jimmy Dale Gilmore, The Damned ou Spacemen 3. Une bonne occasion de rendre hommage à leurs influences diverses et variées dans des versions qui n'ont pas à rougir face aux originales. Je vous citerai personnellement "The Money Will Roll Right In", la plus connue, et "You Stupid Asshole" qui était certainement le meilleur morceaux des Angry Samoans.

Pour ce qui est des compositions originales, et bien là encore on tape dans le divers et varié. Encore des instrumentales avec Fuzz dans le titre "Fuzzbuster" et "March to Fuzz", dans le lignée de "Fuzzgun '91", "Paper Back Life" où Steve Turner pousse la chansonnette, la dansante"Butterfly Stroke", où "Run Shithead Run" dont le titre se suffit à lui-même. Il y a de tout et pour tout le monde.

Finalement, ça résume assez bien la compilation elle-même. Les néophytes pourront avoir un aperçu correct du groupe. Les initiés (re)découvriront le groupe sous un autre angle.

Alors certes, rien de nouveau. Mais quand il y a autant en quantité et en qualité, il n'y a pas grand chose à redire. On se ressert?


Parfait   17/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
142 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?