Mudhoney

Amsterdam - Pays-Bas [Melkweg] - samedi 13 mai 2006

Quand on se retrouve dans la salle du Melkweg, on est accueilli par le riff inoubliable de "Revolve" des Melvins, suivi peu après par "Grind" d'Alice In Chains. Plus tard, on aura même droit à la reprise du "Girl U Want" de Devo par Soundgarden... Difficile de faire meilleure mise en bouche quand on va voir Mudhoney. La salle (pleine comme un œuf) ne s'y est pas trompée et avant même l'arrivée sur scène de la première partie, l'excitation est déjà palpable.
The Holy Soul investit la scène, et la soirée peut commencer pour de bon. Avec leur rock teinté de blues et de garage, les quatre jeunes australiens nous ont offert un set plaisant à défaut d'être réellement inoubliable. Toutefois, ils nous ont donné l'occasion de voir que le concert de Mudhoney allait être éprouvant, tant la température ne cessait de s'élever tandis que le moshpit se transformait peu à peu en un gigantesque foutoir.
Après une longue pause, les quatre de Seattle débarquent et balancent un "Suck You Dry" surpuissant qui a fait pas mal de victimes d'entrée de jeu. J'avais déjà fait l'expérience de l'extraordinaire puissance de Mudhoney sur scène, mais là encore je n'ai pas pu m'empêcher d'en prendre plein la gueule sans avoir vu le coup venir.
Balayant large dans leur impressionnante discographie, on a pu voir que les nouveaux titres n'avaient rien à envier aux anciens. Le concert n'en fut que meilleur. Malgré quelques problèmes techniques, l'énergie déployée par le groupe a tout ravagé sur son passage. Triturant leurs guitares comme des damnés, Steve Turner et Mark Arm n'ont pas fait les choses à moitié, rivalisant de virtuosité et n'hésitant jamais à jouer la carte de l'autodérision, et de l'humour potache. Dan Peters et Guy Maddison, eux, ont tenu leur rôle avec puissance et précision et ils forment à eux deux une section rythmique pachydermique.
Dans la chaleur étouffante du Melkweg, la tension est montée sans faiblir tout au long du show. Jamais je n'avais vu autant de 'stage diving', la plupart n'ayant d'autres effets que de faire marrer Mark Arm, néanmoins il ne faisait pas bon traîner trop près de la scène, ce sont des brutes, les Hollandais.
Le concert se termine à l'instar de leur dernier excellent album avec "Blindspot" qui même en l'absence de cuivres se révèle irrésistible et foutrement entraînante. On aura eu droit à du lourd ce soir là... les interprétations de "Hard on for War", "Sonic Infusion" et de "Beneath Rhe Valley Of The Underdog" furent magnifiques tout comme le reste de la setlist. On aura même droit à une version revisitée de la cultissime "If I Think".
Le rappel débutera par un autre haut-fait de Mudhoney avec un "When Tomorrow Hits" particulièrement réussi, suivi par un "In 'N' Out Of Grace" d'anthologie. Le solo de batterie de Dan Peters fut cataclysmique et le final des guitares de Turner et Arm fut un must absolu de sauvagerie et de hargne. Pour finir, ils nous ont largué la bombe atomique éternelle qu'est "Hate The Police" durant laquelle Mark Arm perdit totalement le contrôle de lui-même, gesticulant comme un possédé, haranguant la foule le regard révulsé pour finir en sueur la tête dans les étoiles, nous laissant hagard et pantelant... ne sachant plus trop où nous nous trouvions.
Difficile après tout ça de redescendre sur terre. On gardera le souvenir d'un groupe au top, plus jeune que jamais. Toujours pas de concession à quoi ou à qui que ce soit... Une musique incroyable, aussi violente et agressive qu'émouvante et drôle... Quatre types qui, après tout ce temps, continuent de tout donner sur scène.
Ce soir là, nous avons assisté à un concert éblouissant exécuté de main de maître par un groupe rare... trop rare. Malgré l'amertume de devoir quitter les lieux, on savait que le rendez-vous était pris quelques jours plus tard... à Paris cette fois.


Set:
Suck You Dry
It is Us
You Got it
Where is the Future?
Hard-on for War
Sweet Young Thing
Touch Me I'm Sick
Where the Flavor is
I Have to Laugh
If I Think
Sonic Infusion
Beneath the Valley...
Here Comes Sicknesss
Blindspots

Encore:
When Tomorrow Hits
In 'N' Out of Grace
Hate the Police


Excellent !   18/20
par Max


  Setlist :
Suck You Dry
It Is Us
You Got It
Where Is The Future ?
Hard-on For War
Sweet Young Thing
Touch Me I'm Sick
Where The Flavor Is
I Have To Laugh
If I Think
Sonic Infusion
Beneath The Valley...
Here Comes Sicknesss
Blindspots
>>>
When Tomorrow Hits
In 'N' Out Of Grace
Hate The Police


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
92 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?