Frank Zappa

Wazoo

Wazoo

 Label :     Vaulternative 
 Sortie :    mercredi 31 octobre 2007 
 Format :  Live / CD   

L'année 1972 est vraiment spéciale pour Frank Zappa : d'abord en fauteuil roulant puis plâtré, le temps qu'il passe à l'hôpital l'amène à réfléchir sur son futur : en février, ni une ni deux, les Mothers sont virés. Seuls les fidèles Underwood et Dunbar restent pour préparer avec lui le nouveau projet, très audacieux : celui d'une sorte de jazz-rock ultra-coloré, riche d'influences diverses mais novateur. En cette seule année 1972, il enregistrera deux disques extraordinaires, et fera deux tournées , une en grande formation, le Grand Wazoo, l'autre en petite formation, le Petit Wazoo.
Jusqu'en 2007, aucune bande de ces tournées n'avait été publiées (même les bootlegs de l'époque sont extrêmement rares), mais voilà que sort enfin ce Wazoo tant attendu.

Son caractère historique le rend immédiatement intéressant, et les quelques problèmes sonores sont vites oubliés, dès les premières notes à la slide guitar d'une version du "Grand Wazoo (Think It Over)" très cool. Sonorité très rythmique et énergique, forte présence des cuivres, multiplication des solos (ce premier morceau dure d'ailleurs plus de 20 minutes) : pas de doutes, on est bien en face d'une des formations les plus excitantes de Zappa, remplaçant avantageusement le line-up avec Eddie & Flo, certes amusant mais qui avait fait son temps.
Puis Zappa annonce que le reste du concert sera plus 'élaboré' ('abstruse' en VO). Le morceau suivant, "Approximate", a en effet ceci de particulier que seuls les rythmes sont écrits alors que 'les notes sont laissées 'à la discrétion du musicien'. Évidemment, à 20 personnes, le résultat est surprenant.
Mais la grosse pièce de l'album se trouve sur le deuxième disque : "The Adventures Of Greggery Peccary", divisé en 4 parties avec de courts solos entre chaque partie (pour plus de 30 minutes de bonheur). Cette première version est antérieure à celle de Studio Tan de 6 ans! Pour l'instant, elle est entièrement instrumentale (avec un texte d'accompagnement sur les programmes), et l'amateur s'amusera longtemps à comparer les deux interprétations, avec notamment l'apparition dans le deuxième mouvement d'un passage hispanisant, à la Ravel, totalement absent de la version définitive.
En rappel on trouve une version de "Penis Dimension" assez imposante, et un "Variant I Processional March" qui n'est en fait que "Regyptian Strut", cette fois pratiquement identique au morceau déjà connu.

Le plus gros défaut est probablement un manque d'équilibre entre les instruments (le marimba de Ruth Underwood peu audible par exemple), mais on peut penser qu'il vient de la prise de son du concert même, et qu'il était donc difficile d'y remédier.

Un son de big band travaillé riche, très enthousiasmant pour peu qu'on aime les cuivres, des solos réussis et une version de "Gregerry Peccary" intéressante historiquement : parmi les albums posthumes, ce Wazoo est l'un de mes favoris.


Parfait   17/20
par Sytizen


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
299 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused