Frank Zappa

Apostrophe (')

Apostrophe (')

 Label :     Rykodisc 
 Sortie :    vendredi 22 mars 1974 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Dans le disque, Fido le chien parle à son maître qui a les pieds qui puent :
"Il était une fois quelqu'un qui m'a demandé :
"Quelle est ta continuité conceptuelle ?"
Et bien je lui ai répondu :
"Il serait aisé de remarquer que le noeud du biscuit est en fait l'Apostrophe (')".

Deuxième album de la trilogie des années fastes, après Overnite Sensation, mais signé Frank Zappa, faux album solo ou vrai travail des Mothers... Difficile de trancher de toute façon puisque pour le bonhomme tout est continuité conceptuelle lorsqu'il s'agit de SA musique. Il obtiendra son premier disque d'or même si les ventes restent loin des canons de la réussite financière.
Y'a du beau monde sur ce petit opus célébrissime, porte d'entrée idéale pour les curieux de se frotter à l'univers baroque du moustachu.
Bien entendu c'est Ruth et ses percus, brillantissime, qui va se tailler la part du lion, elle qui dira plus tard que c'est cette musique qu'elle a toujours voulu jouer sans pouvoir l'imaginer et Zappa ne va pas se priver de lui monter des scores royaux.
Hormis le titre éponyme, instrumental en trio sabré avec le duel entre la basse saturée de Jack Bruce, de passage, et la guitare de Z qui se lâche sans contrainte, les titres laissent libre cours à des histoires tordues, mises en scènes musicalement au cordeau. "Don't Eat The Yellow Snow", "Nanook Rubs It", "Cosmic Debris", "Stink Foot" font presque l'effet de bandes-son sur lesquelles, au dessus, la voix grave de Frank nous plonge dans un monde imagé où la déconne est totale, avec chœurs célestes et arrangements audacieux.
Musique cartoon, funk détourné, rythme bubble-gum, textes de plus en plus surréalistes, le grand Z n'a plus besoin d'alibi, il peut tout oser, ça se marre dans les chaumières, les musiciens estomaqués ne peuvent que plier l'échine devant tant de trouvailles harmoniques et rythmiques au vu du résultat final. Les interventions de la guitare enflammée étonnent toujours plus de 30 après et créent la légende...
Apostrophe (') disque référence, bien sûr.


Intemporel ! ! !   20/20
par Raoul vigil


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
253 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :