Frank Zappa

Broadway The Hard Way

Broadway The Hard Way

 Label :     Rykodisc 
 Sortie :    vendredi 14 octobre 1988 
 Format :  Album / CD   

Ladies and gentlemen: "Elvis has just left the building!!"

C'est ainsi que débute cet énième album du plus grand compositeur à moustache, Frank Zappa. Il s'agit d'un enregistrement en live, évidemment impressionnant par la qualité instrumentale de l'album, même si on est habitué avec Zappa.

Ainsi sur cet album, on passe d'un morceau de reggae abordant des dizaines de themes différents ("Rhymin' Man") à un interlude de rap qui déménage ("Promiscuous"), puis quelques morceaux plus loin on retrouve le très beau "Outside Now" présent sur Joe's Garage, avec un solo très émouvant.
L'album, de manière générale, dénonce. Que ce soit Michael Jackson et ses goûts étranges à travers "Why don't you like me?", les victimes de la chirurgie esthétique dans "Any Kind of Pain" (un mélange de rock FM/pop californienne/musique zappienne...), les politiques en général: "The Untouchables" et When The Lie's So Big...
L'album s'avale sans qu'on s'en rende compte, et chaque morceau a son identité, sa force, son genre, son humour... Et chaque morceau est une perle à lui-même. Que ce soit "Bacon Fat" et ses riffs de trompette terribles, "Elvis Has Just Left The Building", le "tube" de l'album, "Stolen Moments" et "Murder By Numbers" avec Sting en invité, on passe un très très bon moment sur Broadway avec Zappa, en découvrant à chaque écoute de nouveaux sons, de nouveaux instruments, de nouveaux bruitages totalement déglingués...
Bravo capitaine Zappa!


Excellent !   18/20
par Simon_P


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
154 invités et 2 membres
Pumpkin Ben
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?