Frank Zappa

Just Another Band From L.A.

Just Another Band From L.A.

 Label :     Rykodisc 
 Sortie :    dimanche 26 mars 1972 
 Format :  Live / CD  Vinyle   

Dans la famille les LIVE des Mothers en 71, je voudrais le 2ème tome :
JUST ANOTHER BAND FROM L.A. (livré en 1972)
Zappa est cloué chez lui, par force : un spectateur l'a balancé dans la fosse d'orchestre lors d'un concert. On craint la paralysie et la gorge broyée lui donnera dorénavant cette voix bien grave dont il va user et abuser plus tard. Il lui faudra une bonne année pour redevenir opérationnel, il est donc obligé de stopper, la mort dans l'âme, ses Mothers. C'est pas la joie in Zappaland, après le bide commercial de son film "200 Motels" et l'incendie du Casino de Montreux -Smoke on the Water- où le groupe a perdu tout son matériel, plus les notes de frais qui s'accumulent, concerts prévus au Royal Albert Hall annulés et Frank qui doit quand même payer les musiciens et la location de la salle.
Il va profiter de ces vacances pour sortir le témoignage posthume des Mothers seconde mouture, intitulé Just Another Band From L.A. tiré d'un concert en Californie durant le mois d'août.
Avec la longue suite complètement déjantée "Billy the Mountain" (25 mn) et les 4 titres (dont un "Magdalena" à tomber par terre), cet album est bien entendu la suite logique du Fillmore East de l'année précédente. La deuxième formation des M.O.I. ne survivra pas à tant de haine. Les musiciens s'éparpillent, Zappa est déjà ailleurs, on connaît la suite : Waka/Jawaka & The Grand Wazoo.
"Le synopsis est simple. Billy est une montagne, et il a pour épouse Ethel, un arbre qui pousse sur son épaule. Quand un jour un type, dans une Cadillac qui se transforme en Lincoln, se pointe avec une grosse enveloppe de billets verts ; en fait les royalties des milliers de carte postale sur lesquelles Billy a posé, et qu'il attend depuis si longtemps. Alors avec cet argent, ils décident de partir à New York." écrivait je ne sais plus qui.
En tout cas "Billy..." est une expérience narrative "cartoonesque", qui trouvera son aboutissement sur "The Adventures Of Gregery Peccary" (Studio Tan), difficile pour qui ne comprend pas parfaitement l'américain et l'humour très particulier des Méres de l'Invention.
A noter une pochette typique des Mothers old school (avec le Zappa plâtré).


Très bon   16/20
par Raoul vigil


  Note du Rédacteur : tous les textes sont là : http://globalia.net/donlope/fz/lyrics/index.html


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
323 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...