Radiohead

No Surprises / Running From Demons EP

No Surprises / Running From Demons EP

 Label :     Parlophone 
 Sortie :    samedi 27 décembre 1997 
 Format :  Maxi / CD   

Ce mini album (ou maxi single) possède 6 titres d'une rare cohérence.
"No Surprises" ouvre sur son rythme lent et entêtant. Le visage de Tom Yorke submergé par l'eau, remonte à ma mémoire et me donne des frissons.
Le troisième titre "Meeting On The Aile" parvient à mes oreilles, et quelle joie ! Le voilà donc ce morceau qui venait accompagner ce voyage en bus dans un tunnel dans le film "Meeting People Is Easy".
L'atmosphère est sublime. Repeat, repeat again.
"Bishop's Robes" est un titre étrange qui parle d'un ancien directeur de l' école de Tom Yorke.
"A Reminder" vient clôturer ce disque :
<< rappelle moi ça :
un jour j'ai été jeune
un jour j'ai été cool
un jour j'ai été moi >>

Et dire que tous ces titres sont censés avoir été écartés de l'album parce que moins bons ...
Excellent !


Excellent !   18/20
par Shiboome


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 12 mai 2007 à 21 h 49

Le début de l'année 1998 aura été marqué pour les fans les plus pointus de Radiohead par la sortie deux EP, ce No Surprises / Running From Demons destiné au marché japonais et Airbag / How Am I Driving? pour le marché américain. Ces deux mini-albums sont très semblables, puisqu'ils ont trois chansons en commun et qu'ils reprennent chacun en ouverture une chanson d'OK Computer.
Sur No Surprises / Running From Demons plus précisément, on retrouve la chanson titre, gros succès tiré d'OK Computer, puis cinq compositions originales, avec la grandiose "Pearly", qui avait plus que sa place sur OK Computer, autant par sa qualité que par sa sonorité. Pour moi il s'agit là d'une des toutes meilleures chansons de Radiohead, avec une première partie assez angoissante qui monte en puissance et une explosion planante, magnifique.
Ensuite on retrouve ce qui fait le fond des EP, à savoir des chansons parfois un peu moins élaborées, moins travaillées, avec cependant toujours une très grande qualité. Ca reste du Radiohead, et si on apprécie un tant soit peu ce qu'ils font, on aurait tort de priver nos oreilles de leur écoute. On ne peut pas assimiler totalement ces quatre chansons restantes à l'esprit d'OK Computer, elles s'en différencient plutôt. A posteriori on pourra dire que c'étaient des signes avant-coureurs de leurs expérimentations futures, mais c'est quand même plus proche d'OK Computer que de Kid A à tout point de vue.

Plus qu'un recueil de B-sides, cet EP a une véritable cohérence et s'apprécie par lui-même, sans le voir comme un hypothétique prolongement de l'album sorti six mois avant. Il fait de plus partie de la période pendant laquelle Radiohead a le plus fait l'unanimité, autant chez ceux qui trouvaient leurs deux premiers disques sans originalité que chez ceux qui ne les ont pas suivis dans leurs expérimentations audacieuses et difficiles d'accès à partir de Kid A.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused