Depeche Mode

Dreaming Of Me

Dreaming Of Me

 Label :     Mute 
 Sortie :    vendredi 20 février 1981 
 Format :  Single / CD  Vinyle   

Je ne suis pas vraiment fan des premières années de Depeche Mode, mais curieusement j'apprécie assez le tout premier album des Anglais, Speak & Spell (au nom hérité de ce que nous connaissions chez nous comme des "Dictées Magiques"...). "Dreaming Of Me" est le premier single du groupe, et son modeste classement dans les charts l'empêcha de se retrouver sur l'album (du moins en Angleterre, les Américains en furent eux gratifiés, ayant préalablement été privés du présent single). Cette synthpop juvénile n'est pourtant pas ce que le groupe fera de plus sucré et naïf, du moins d'un point de vue musical (je n'ai rien compris aux paroles). La mélodie principale de "Dreaming Of Me" est certes très enfantine et bucolique, mais les autres sons sont bien plus austères, notamment la boîte à rythme assez sèche. La mélodie du B-side "Ice Machine", excellente, est elle presque empreinte de gravité. Mais l'élément le plus significatif est la voix de Dave Gahan, tout simplement méconnaissable. On est très loin du timbre grave, goth et soulful dont le maître nous gratifiera à partir de Black Celebration, mais on est aussi à des lieues de mièvreries telles qu'on peut en entendre sur "See You" ou un autre des titres les plus pop de la période 1982-1984. "Ice Machine" notamment en devient surprenante par son atmosphère presque menaçante, à mon sens bien plus sombre que ce qu'on peut trouver dans Construction Time Again par exemple. Un morceau vraiment excellent en fait, et assez loin de correspondre à l'idée qu'on pourrait se faire de la synthpop à ses débuts et peut-être plus proche du post-punk. Associé au plus pop A-side, tout ça nous donne un petit single vraiment bon et original, au charme particulier et suranné.


Bon   15/20
par Jumbo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
157 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques