Depeche Mode

Londres - Royaume-Uni [Royal Albert Hall] - mercredi 17 février 2010

La salle.

Evidemment la première impression est dominée par la beauté du lieu, l'accueil "so british", et surtout l'impressionnante foule massée au merchandising. vérification des tickets et hop, nous filons au deuxième étage (second tier). Les escaliers et les coursives sont luxueux.
Nous arrivons devant notre loge 63, celle-ci est fermée par une porte en bois, impossible de l'ouvrir, pas grave, saint-Pierre n'est pas très loin et nous ouvre gracieusement les portes du paradis musical.
Dans une loge il y a 5 fauteuils, malheureusement nous sommes derrière les deux premiers fauteuils; qu'importe la vue, même si elle est assez haute, est très appréciable et originale. Nous voilà donc bien installés, il est 19h40 The horrors entament leur set.

L'ambiance avant show.

20h30. La salle est à moitié vide, drôle de sensation. Tout est installé il n'y a plus qu' à attendre Depeche Mode. Quelques regards autour de moi : mon voisin est belge. Plus haut un fan déguisé en roi comme dans le clip de ETS, plus bas, un drapeau suédois, un drapeau suisse, des allemands 6 fauteuils à ma droite, des drapeaux israéliens aperçus pendant le concert : on va donc assister à un événement international ? Mouais, faut voir...
20h40. Les lumières s'éteignent. Plusieurs discours de remerciements, un petit film sur sur l'association, relance des montres etc... Et oui, pour ceux qui l'auraient oublié, le concert de de soir est au bénéfice d'une oeuvre de bienfaisance "teenage cancer trust". Le speaker annonce que le show va commencer "DEPECHE MODE ! "

"DEPECHE MODE"

Rien à signaler jusqu'à "World In My Eyes", l'ambiance est bien meilleure que ce que j'osais espérer. Tout le monde est debout autour de moi, ça danse, ça chante, ça passe un bon moment.
Sur scène, le groupe semble être très heureux, beaucoup de sourires de Dave vers Martin, jai trouvé.
Le son est tout à fait honorable, très beau rendu de la guitare sur "Walking In My Shoes" et "It's No Good" et même sur "Precious", ce qui n'est pas toujours le cas.
"World In My Eyes" se conclue donc "Alors, Insight ou Dressed In Black ?" me demande mon amie.
Je lui répondis en montrant du doigt les musiciens accompagnés de leur jolies cordes. J'étais aux anges ! Une surprise ! Je me doutais bien que cela serait "One Caress" mais quand même, je me suis plains du côté "cheap" du clavier de gordeno pour ce morceau, et voilà que Martin nous ramène son petit orchestre ! C'est quand même autre chose avec cette instrumentation ! C'est beau, c'est sincère, et dans ce cadre, on touche de près la grâce.
Nos musiciens restent de la partie pour un "Home" sublime, avec un public qui a très bien réagi. Exceptionnel.
"Come Back", avec ou sans cordes, je n'aime pas, mais au moins cela change de miles away, donc je suis satisfait.
Les classiques s'enchainent jusqu'au premier rappel : Les violons vont-ils revenir ? Martin a déjà chanté one caress, il va chanter "Insight ? Ils vont peut-être attaquer direct par "Stripped" ? Pire qu'un café philo ce rappel...
Tiens, un piano arrive " Bah à quoi ça sert, Gordeno peut le faire sur son clavier !" Certes, mais le petit soucis, c'est qu'ils ont décidé, nos amis, de faire venir un guest... ce ne sera ni plus, ni moins qu'Alan Wilder. Je rêve ? C'est une plaisanterie ?
Non. Il est annoncé. Je ne pourrais pas vous décrire tous les sentiments qui m'ont traversés durant cette seconde où ce nom a été prononcé. Ce dont je me souviens c'est de cette immense clameur quà sucité la prononciation du nom d'Alan, comme si un but venait d'être marqué en finale de coupe du monde.
Alan s'installe au piano et Somebody démarre, nous sommes plusieurs à chialer comme des gosses. Un moment inoubliable, quasiment indescriptible, donc j'arrête là pour cette partie.
Le show se poursuit et la suprise photographique met tout le monde d'accord. Ce show est monumental. j'ai toujours été sceptique vis à vis de ce morceau, j'avais bien tort, en live c'est une vraie bombe d'énergie. Grosse ambiance.

Bilan.

Un concert hors du temps. Un lieu somptueux, une ambiance cosmopolite, un groupe fantastique, un show magique. Un concert hors du temps.


Intemporel ! ! !   20/20
par Sebp


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
107 invités et 2 membres
Myfriendgoo
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :