Depeche Mode

Paris [Bercy] - mercredi 29 janvier 2014

 Depeche Mode
Bercy. Beaucoup d'appréhension à aller voir un concert dans cette salle, après le peu de bien que j'en ai entendu. Mais bon, quand on veut voir certains groupes, on a guère le choix, à moins de préférer l'ambiance intime du Stade de France.


Depeche Mode est une bonne raison, sinon la meilleure. Place prise plusieurs mois en avance, normal, et la date fatidique arrive enfin. Un mélange d'excitation, d'angoisse aussi, encore plus présent quand, une fois la passerelle de Beauvoir traversée, la queue pour la fosse débute au pied des marches, entourant de fans le parc de Bercy.
Ah ouais quand même.

On rejoint la file, et c'est parti pour une long piétinement jusqu'à l'entrée. ça va plus vite que prévu, et le petit hall nous attend, avec son merch aux t-shirts à 35€, en face son mini bar avec ses bières à 8,50€.
Ah ouais quand même (bis)

Le moment fatidique, la découverte de la salle. Très bonne surprise, ça fait moins hall de gare que ce que je pensais (ouf), en faisant fi des gradins on se retrouve dans une fosse pas si terrifiante que ça, on se place plutôt bien, prêt à en découdre. Etant habitués à arriver juste à l'heure, ou un peu en retard même, on s'attend à un début de concert dans les quelques minutes, puis un regard sur l'heure... La première partie commence dans 1h30 !
Bon, va falloir prendre son mal en patience...

Feathers arrive sur scène quelques minutes avant l'heure prévue, et peine à (me) convaincre, malgré la tenue plus que suggestive de la chanteuse. à la fin du set, une voix polie & sans âme nous annonce une nouvelle demi heure d'attente.
On en profite donc pour regarder autour de nous, et, chose étrange pour un Bercy blindé, une grande partie des gradins est vide !
J'apprendrai plus tard qu'il s'agit des places VIP (avec paraît-il Cali & Sylvie Vartan, excusez du peu !) qui seront entièrement remplies à la fin du premier morceau.

Ils entrent enfin sur scène, 17000 voix s'élèvent pour les accueillir, Dave Gahan arrive en tournoyant pour un "Welcome To My World" introductif. Nos voisins chantent plus fort que lui par moment, certaines mains en l'air ont un sens du rythme bien à elles, mais le groupe dégage une telle aura, Dave un tel charisme que ces à-cotés sont bien peu de chose.

Les projections, les lumières, les morceaux, on assiste là à un show époustouflant, rodé, pro. Rien n'est laissé au hasard ou presque, après quelques morceaux Martin Gore & Peter Gordeno se retrouvent seuls pour un "Slow" tout en douceur, version piano-voix. Moment incontournable des concerts, tout comme le "Shake The Disease" en rappel, précédé d'un épatant "Personal Jesus" à l'intro tout en blues ralenti, une montée progressive telle une apothéose, un des grands moments du concert. Il y en aura plusieurs, notamment l'image des champs de blé en lieu & place des bras virevoltant suivant Dave sur scène, moment magique répété inlassablement depuis la tournée 101 en final de "Never Let Me Down". Mis en image par l'indispensable Anton Corbjin, la scène de Bercy s'illumine de projections fascinantes, parfois incongrues (le défilé de chiens sur "Precious" notamment). C'est fascinant de voir à quel point le groupe tient le public dans le creux de sa main, réagissant au moindre déhanché de Dave, à la moindre note jouée par Martin. Voir ces types ayant récemment dépassé la cinquantaine, s'amuser sur scène, et assurer chaque show comme s'il était différent du précédent (alors que bon, on va pas nous la faire hein) Dave Gahan est, il faut bien le dire, probablement l'un des tout meilleurs frontmen encore en activité. Surprenant parfois en privilégiant les versions remixées aux originales (celui de Jacques LuCont pour "A Pain That I'm Used To", & celui de Goldfrapp pour "Halo"), le groupe ne se montre jamais en pilotage automatique lors des titres les plus connus ("Walking In My Shoes", "Question Of Time", "Policy Of Truth", j'en passe).

Moi qui ai toujours vécu les concerts de Depeche Mode par procuration via les captations live, je peux enfin rayer ça de ma liste de choses à faire. Jusqu'à une éventuelle prochaine tournée.


Excellent !   18/20
par X_Lok


  Setlist

- Intro
- Welcome To My World
- Angel
- Walking In My Shoes
- Precious
- Black Celebration
- Should Be Higher
- Policy Of Truth
- Slow (Martin)
- But Not Tonight (Martin)
- Heaven
- Behind The Wheel
- A Pain That I'm Used To
- A Question Of Time
- Enjoy The Silence
- Personal Jesus
>>>
- Shake The Disease (Martin)
- Halo
- Just Can't Get Enough
- I Feel You
- Never Let Me Down Again


Merci à "Night To Fall" du forum http://www.frenchviolation.com pour les photos.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
132 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?