Eels

Souljacker

Souljacker

 Label :     Dreamworks 
 Sortie :    lundi 24 septembre 2001 
 Format :  Album / CD   

Souljacker, le voleur d'âme.
Après les disques thérapeutiques, Mark-Oliver Everett décide d'aller faire un petit tour dans un centre de méditation en Allemagne. Pour la rubrique people, il y rencontrera sa femme. Pour la rubrique rigolote, c'est dans les toilettes qu'il écrira "Souljacker part II", le PQ servant de brouillon (interdiction d'écrire là-bas).
Le passé étant désormais enterré et presque exorcisé, Eels peut maintenant se lancer à corps perdu dans des chansons certes moins émouvantes mais qui font montre d'une originalité renversante à tous niveaux.
Mr E est visiblement ici décidé à en découdre, à faire du rock'n'roll. Avec l'aide du producteur John Parish (PJ Harvey, le dernier Dionysos...) rencontré sur le plateau de Top of the pops, il livre une série de chansons délirantes: "Dog Faced Boy" ouvre le feu en beauté avec son riff de basse distordue et on part pour un voyage dans l'imaginaire du groupe, là où d'amicaux fantômes cotoient des hommes prostitués, là où la touchante ballade acoustique à la Neil Young précède un rock furibard et totalement jouissif ("Souljacker part I" ).
Les révélations des traumas familiaux semblent loin, seul le plaisir semble guider M-O Everett. Quelques ratés tout de même... ce "Teenage Witch" sonne comme du mauvais Beck avant qu'il ne devienne vraiment mauvais (donc ça sonne comme du Beck actuel) et si l'histoire de "Jungle Telegraph" est assez marrante, la chanson n'impressionne pas vraiment. Des ratés donc mais aussi des perles, "That's Not Really Funny", bossa-nova déglinguée, le touchant "Bus Stop Boxer" inspiré par l'enfance d'un technicien du groupe, "Woman Driving Man Sleeping" évoque ces moments de calme avant la tempête, "Fresh Feeling" et "World Of Shit" lorgnent plus quant à elles vers les terrains glissants de la chanson d'amour, avec succès.
Souljacker est sans commune mesure l'album le plus original de Eels mais aussi le moins personnel. Le groupe prouve ici qu'il peut s'en sortir sans pathos à partager et qu'il peut se renouveler sans cesse, la marque des très grands, assurément.


Bon   15/20
par Thinwhitejs


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
125 invités et 1 membre :
Ismael Jünger
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :