Eels

Kiewit - Belgique [Pukkelpop Festival - Main Stage] - vendredi 20 août 2010

Il est un peu plus de 17h en cette 2e journée de Pukkelpop, contre toute attente le soleil tape dur sur la Belgique, et la Main Stage s'apprête à recevoir le premier gros acte de la journée.
Il s'agit de Eels qui s'offre une tournée européenne estivale. Cela faisait un petit moment qu'on attendait le groupe sur le vieux continent, sachant qu'il vient de sortir son 3e disque en à peine plus d'un an !

Bien que Eels ait une certaine renommée, on peut être dubitatif quant au fait de le voir programmé sur une scène aussi grande. Difficile d'apprécier de jolies chansons comme "Spectacular Girl" ou "That Look You Give That Guy" quand les gens parlent ou vous bousculent pour passer avec six bières dans les mains.
C'est peut-être pour cela que E et ses musiciens (qui semblaient tous sortir d'un village Amish) opteront pour une prestation assez rock, du moins autant que le groupe puisse sonner ainsi.
Le problème, c'est que le répertoire du groupe ne le permet qu'à moitié, ce qui explique surement que trois reprises seront interprétées, notamment celle du classique "Summer In The City", plus connu que le groupe qui l'a composé. Rien de bien de transcendant ceci dit. "Prizefighter", "Fresh Blood" ou l'amusant "I Like Birds" passent en revanche très bien.
Globalement, on oscille un peu trop entre moments d'émotion, morceaux rock impeccables (voir les titres cités avant) et passages beaucoup plus ennuyeux et plats. Ainsi, on a la désagréable impression de ne faire qu'effleurer ce qu'Eels a réellement à nous offrir. Du coup, durant les "creux", on se rattrape sur ce que l'on peut : on bloque sur la barbe de taliban de E et on applaudit le bassiste, tout fier de nous montrer la coupe qu'il a remporté au titre de "bassiste de l'année" il y a un bout de temps de cela. Mais clairement, le set des américains nous laisse un sentiment partagé.

Si les festivals d'été sont un passage quasi obligatoire dans toute tournée qui se respecte, il faut bien admettre que c'est un exercice qui ne convient pas à tout le monde. Eels n'est assurément pas un groupe de festival, ou alors il aurait été plus judicieux de les programmer sous un chapiteau. Des conditions inadéquates et une prestation qui a semblé "forcée" nous ont laissé l'impression de ne pas avoir vu le vrai visage de Eels ce jour là. En attendant de les voir dans des circonstances plus favorables, on se souviendra tout de même des quelques bons moments qui nous ont été offerts.


Pas mal   13/20
par Billyjoe


  Setlist :
Prizefighter
She Said Yeah
Summer in the City
Tremendous Dynamite
My Beloved Monster
I'm Going to Stop Pretending That I Didn't Break Your Heart
Paradise Blues
Spectacular Girl
Fresh Blood
Dog Faced Boy
That Look You Give That Guy
Souljacker part I
Talkin 'Bout Knuckles
Mr. E's Beautiful Blues (La Bamba / Twist & Shout version)
I Like Birds
Summertime
Looking Up


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
113 invités et 2 membres
Thebluegoose
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?