Eels

Paris [La Cigale] - jeudi 29 juin 2006

Après une longue tournée avec quatuor à cordes, Eels décide de rebrancher les guitares pour une nouvelle séries de concerts.

La première partie est assurée par Smoosh, 2 sœurs ados qu'on croirait issues de la famille Hanson ("Mmmbop", souvenez-vous...). Gentil tout plein, mais en dehors d'un lien de parenté avec un des membres de Eels, je ne comprends pas bien ce qu'elles faisaient là.

Place aux choses sérieuses, les lumières s'éteignent, et c'est une véritable armoire à glace qui arrive sur scène : 2m, 100 kg de muscles, avec bien "évidemment, le t-shirt 'SECURITY'. Si tout ça a uniquement pour but de faire sourire, le ton est donné : ça sera du costaud ! Pour preuve cette reprise de Peaches, durant laquelle notre gros bras préféré nous fera une simulation d'arts martiaux / boxe dans le vide. 'You came to see a rock show' scande cette chanson, effectivement, c'est le cas, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne sera pas venu pour rien ! Niveau look, E, tout comme son guitariste et son batteur, portent une tenue noires, des lunettes noires, une barbe plutôt fournie, d'où l'impression de voir ZZ Top avec un membres des YMCA.

Quelques inédits ("Eyes Down", "After The Operation"), des reprises toujours aussi inspirées (Tom Waits, Sceaming Jay Hawkins) pour ce qui est nouveautés du jour. Concernant le reste, comme d'habitude, certaines chansons ont été retravaillées pour l'occasion ("My Bloved Monster", "Last Stop : This Town", "I Like Birds", version étirée de "Not Ready Yet"). E, en dehors du remerciement final, ne dira pas un mot. Que les choses soient claires: pas question de faire la tête, mais la parole sera donné à l'homme de la soirée, faux videur et musicien additionnel sur certains morceaux, qui précisera au passage que leur groupe préféré de tous les temps n'est autre que Smoosh, ce qui provoquera quelques rires (dont les miens) dans la salle. Et en geste de bonne volonté, ce dernier versera de la crème chantilly directement dans la bouche de certaines personnes du public, désignées par E.

E, comme Neil Young, possède cette capacité à passer de l'électrique à l'acoustique, cette qualité d'écriture. En fait, il possède les qualités de tous les artistes qu'il a repris depuis des années (trouvaille sonores d'un Prince, expérimentations d'un Tom Waits, poésie nonchalante d'un Dylan, sens mélodique des Beatles...). Mais, il a réussi à passer au-dessus de toutes ces références, à y rajouter l'humour, pour se donner une pâte qu'il modèle, à chaque album, chaque tournée, et ce concert en est une nouvelle fois la preuve.


Excellent !   18/20
par Francislalanne


  Setlist :
Old Shit / New Shit
The Other Shoe
Rockshow (reprise de Peaches)
Crazy Town (reprise de Willie Dixon)
Eyes Down
Dirty Girl
After The Operation
Jesus Gonna Be Here (reprise de Tom Waits)
Mother Mary
That's Not Really Funny
My Beloved Monster
A Magic World
Rags To Rags
I'm Going To Stop Pretending That I Didn't Break Your Heart
Last Stop : This Town
Not Ready Yet
Railroad Man
Dog Faced Boy
Souljaker part 1
I Put A Spell on You (reprise de Screaming Jay Hawkins)
That's Lfe (reprise de Frank Sinatra)
>>>
Cancer For The Cure
I Like Birds
Mr E Beautiful Blues
>>>
Saturday Morning


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
96 invités et 1 membre :
Jekyll
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?