David Bowie

All Saints, Collected Instrumentals 1977-1999

All Saints, Collected Instrumentals 1977-1999

 Label :     Virgin 
 Sortie :    lundi 09 juillet 2001 
 Format :  Compilation / CD   

David Bowie sait rester muet, il le prouve en sortant All Saints en 2001.
Pourquoi sortir une compilation d'instrumentaux ? A qui cela peut bien s'adresser ?
D'abord les titres.
"All Saints", un inédit sorti sur la réédition Ryko de Low en 1991. Mixé également en 1991, vraisemblablement à partir de bandes de 1976-1977.
"Abdulmajid" date des sessions Low ou "Heroes" , sans plus de précision, il est signé Bowie-Eno. Le mixage est réalisé en 1991, à l'occasion de sa sortie comme bonus sur l'édition Ryko de "Heroes". Le titre est également le nom de famille d'Iman Bowie. Il sera aussi enregistré par Philip Glass.
"Crystal Japan" est sorti une première fois en 1980, au Japon, en face A d'un 45t, avec "Alabama Song" en face B. Il ressortira, en face B, de "Up The Hill Backwards" en 1981. Il figurera sur la compilation Rare en 1982, puis dans les bonus de l'édition Ryko de Scary Monsters.
"Some Are" apparaît aussi sur la réédition de Low en 1991, mais est ici dans la version de Philip Glass disponible sur Low Symphony. Le titre le plus ennuyeux du disque.
Quelques raretés donc.
Pour le reste, un titre vient de Hours , deux de Buddha Of Suburbia, le reste des seize morceaux provient de Low ou "Heroes". Tout est remasterisé pour l'occasion.
All Saints sort en 2001, une année sans album, une année de séparation avec Virgin. Heathen, le suivant sortira sur Iso, le label de Bowie. De là à dire qu'il s'agit d'un disque de fin de contrat il n'y a pas long.
Mais pas que.
Car pour le dire franchement, cette suite de titres fonctionne bien, comme un album à part entière. Sur le disque les morceaux ne sont pas, totalement, dans le même ordre que sur les albums, ni par ordre chronologique. On a affaire à quelque chose de compact, d'entier. All Saints permet de faire un focus sur une partie, non négligeable, de l'oeuvre de David Bowie. Ecouter ces titres hors de leurs contextes originaux est une bonne expérience.
Ce disque est surtout pour les complétistes tout de même.
Le livret fait le tour de la tête de Bowie, les cheveux mi-longs, une barbe bien dessinée de jeune cinquantenaire, une tête de Brad Pitt.
Il existe une autre édition en 2 cd de All Saints sortie en 1994. Elle est rarissime car réalisée à la demande de Bowie et fabriquée à 150 exemplaires pour ses amis.


Sympa   14/20
par NicoTag


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
158 invités et 2 membres
AdamTifrice
NicoTag
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...