Queens Of The Stone Age

Strasbourg [Zenith] - samedi 07 juin 2008

Un an seulement après une tournée des festivals triomphale, Queens Of The Stone Age est à nouveau de retour en Europe pour quelques festivals et, encore mieux, des dates en salles. Les voici donc enfin à Strasbourg, cinq ans après l'annulation forcée de la fin de la tournée Songs For The Deaf pour cause d'infection des cordes vocales du géant Josh Homme.
Celui-ci le fera d'ailleurs remarquer à la première occasion : ils préfèrent jouer devant un public acquis à leur cause, cela leur permet de proposer un set bien moins grand public. Et on le remarquera d'entrée : attaquer sur un trio de morceaux relativement lents reste assez casse-gueule même pour un groupe aux prestations scéniques ahurissantes. Encore une occasion de plus de prouver que Queens Of The Stone Age, en plus d'être LE groupe de rock de la décennie, est un combo sans égal sur scène. Car ce set relativement fourni en titres lents et trippants ne dénotera d'aucun manque d'efficacité. Malgré le faible nombre de musiciens (seulement cinq sur scène, dont un nouveau bassiste), les arrangements précieux de ce genre de morceaux sont parfaitement reproduits, en grande partie par le multi-instrumentiste claviers, guitares, percus...
Le groupe pose donc d'entrée ses atmosphères pesantes, chaudes et accueillantes grâce aux trois premiers titres. La guitare slide de "The Blood Is Love", la ténébreuse "Hangin' Tree"... Magique ! Le jeu de lumière sobre et mystérieux achève la mise en scène : on est directement conquis par ce début de show d'une mise en place parfaite. Impossible ensuite de faire l'impasse sur les tubes du groupe qui y passeront presque tous : le vaudou "Burn The Witch", l'inévitable "Go With The Flow" ou encore "Sick, Sick, Sick".
Entre-temps, Josh Homme et sa horde nous fera rebasculer dans un trip hypnotique par un "Suture Up The Future" magique, occasionnant une impro noise tonitruante, un "In The Fade" aérien ou l'inénarrable "I Think I Lost My Headache".
A la sortie, seuls seront déçus les bourrins ayant eu du mal à rentrer dans un set plus inaccessible qu'à l'accoutumé. Ceux qui ne rechignent pas à assister à un show aux ambiances multiples sont, eux, aux anges.
Pour ce qui est du son pas grand-chose à dire sur le groupe, les instruments sonnaient à la perfection comme d'habitude. Par contre, et c'est malheureusement aussi une habitude, ce nouveau Zenith de Strasbourg porte bien son nom : la résonnance aseptise la distorsion et refroidi nettement le rendu. Un petit problème de balance empêchait également parfois d'entendre correctement le chant (surtout les backing vocals).Dommage. Mais ces menus défauts n'ont en rien entaché la grand messe qui eut encore lieu ce soir. Queens Of The Stone Age reste sur le haut du podium, invincible et toujours intouchable.


Parfait   17/20
par Abe-sapien


  Set list :

The Blood Is Love
Turnin' On The Screw
Hangin' Tree
Burn The Witch
Misfit Love
Era Vulgaris
3's & 7's
Do It Again
Avon
Suture Up The Future
In The Fade
Little Sister
Battery Acid
Make It Wit Chu
I Think I Lost My Headache
Sick, Sick, Sick
Go With The Flow
----
You Think I Ain't Worth A Dollar, But I Feel Like A Millionaire
No One Knows


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
115 invités et 2 membres
Fenouil
Onsefoutdenous
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...