The Gathering

Always...

Always...

 Label :     Foundation 2000 
 Sortie :    1992 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Que ce premier album de The Gathering ait marqué les esprits lors de sa sortie en 1992, il n'y a rien de moins sûr. Surfant sur la vague d'un Métal Doom Gothique tel que le pratiquaient des formations comme Anathema, My Diying Bride ou encore Paradise Lost et, surtout, n'ayant pas encore dans ses rangs la somptueuse Anneke, Always... n'en demeure pas moins un très bon disque, truffé d'excellents morceaux.
Bon, c'est vrai que si vous écoutez la version originale de "The Mirror Waters", chantée par Bart Smits, puis que vous la confrontez à celle de la semi-divinité rousse, il y a un monde. Pourtant, il envoie bien ce chant guttural et bien viril, parfaitement représentatif de l'époque, imposant, émotif même dans son genre.
Bien évidemment, les fans les plus récents de la formation hollandaise ne se retrouveront que peu dans ses débuts purement Métal, d'autant que depuis l'album a pris un petit coup de vieux : les claviers sonnent trop cheap, les riffs ne sont pas toujours suffisamment inspirés, la grâce vocale d'Anneke n'étant pas encore là pour tirer systématiquement n'importe quelle chanson vers le haut. Il faut dire qu'elle rendrait "La danse des canards" sensuelle. Cela dit, en dépit de ces quelques défauts davantage dû à la jeunesse des musiciens et aux standards des productions de l'époque, Always... tient très bien la route et je le recommande fortement aux amateurs de Doom Métal à l'ancienne : pesant, mélancolique, nostalgique, doté d'une belle ambiance et qui ne fait absolument pas tache dans la discographie du groupe.
A redécouvrir sans faute.


Sympa   14/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
68 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?