The Gathering

Lille [Le Splendid] - samedi 30 novembre 2013

En 2007, The Gathering perdait Anneke Van Giersbergen qui voulait donner un tournant à sa carrière. Celle qui avait été la voix du groupe pendant une douzaine d'années quittait le navire et cette perte semblait pour beaucoup signer la fin du groupe.
Et puis contre toute attente, les membres originels décidèrent de continuer l'aventure. Et bien leur en a pris puisque de The West Pole et surtout Disclosure, les deux disques "post-Anneke" étaient de belles réussites.
Restait à voir comment Silje Wergeland, la nouvelle voix de la formation néerlandaise, allait s'en tirer sur scène.

Comme à chaque fois qu'ils viennent à Lille, c'est dans cette bonne vieille salle du Splendid que les néerlandais s'arrêtent.
Signe des temps, et que malgré tout la perte de Anneke Van Giersbergen a eu un impact, la salle n'est pas franchement pleine. En effet, on a beau être samedi, le Splendid sonne bien creux au moment où Lesoir, groupe de Maastricht, ouvre la soirée, alors que le guitariste des Gathering tient le stand du merchandising. Malgré une certaine énergie et une chanteuse qui tient la route, le groupe s'avère un peu pénible sur la longueur. Cette formation qui sonne un peu comme une version métal de The Gathering se perd un peu en route mais propose tout de même des choses intéressantes. A revoir dans un autre contexte...
Puis la tête d'affiche arrive rapidement après. La fosse s'est un peu remplie mais le Splendid ne sera qu'à moitié plein ce soir, là où il affichait complet il y a quelques années...
Alors est-ce justement pour reconquérir son public que le groupe va opter, comme pour toute cette tournée, pour un set concis et efficace ?
En effet, les hollandais avaient l'habitude de s'étendre longuement sur scène, avec des morceaux souvent largement remaniés et entrecoupés de longues improvisations. Cette fois, le groupe ne jouera que douze morceaux dans des versions très proches des disques.
Comme sur Disclosure, les hollandais démarrent avec "Paper Waves" et l'excellent "Meltdown". Le son n'est pas parfait mais suffisant pour s'apercevoir que Silje Wergeland tient tout à fait la route sur scène. Anneke Van Giersbergen était certes exceptionnelle en live, mais la nouvelle chanteuse n'a pas eu à rougir de sa prestation, au contraire. Si elle s'en sort particulièrement bien sur les morceaux qui ont été écrits depuis son arrivée (la moitié du set), elle fera également honneur aux titres plus anciens, dont le fabuleux "Great Ocean Road".
Les spectateurs ne sont peut-être pas très nombreux, mais ils apprécient le spectacle et le font savoir, ce qui semblera sincèrement toucher le groupe, et notamment la chanteuse qui s'amusera d'ailleurs en constatant le "multinationalisme" de la foule (il y avait même des macédoniens dans la salle !).

Si on ne peut que saluer la détermination de The Gathering à poursuivre l'aventure après le départ de sa voix historique, on a tout de même senti un groupe un peu en perte de vitesse ce soir. Que ce soit en raison d'une audience assez peu nombreuse mais aussi de petits signes qui montrent que le groupe doit faire avec les moyens du bord. Un constat d'autant plus regrettable que le dernier disque des néerlandais est vraiment bon et qu'ils restent un groupe intéressant sur scène.
A défaut d'offrir une prestation réellement mémorable, le groupe nous aura proposé un bon concert avec un bon choix de chansons et une bonne prestation générale. On repart tout de même avec un petit gout de trop peu mais on retournera malgré tout les revoir avec plaisir lors de leur prochaine venue...s'il y en a une !


Sympa   14/20
par Billyjoe


  Setlist :

Paper Waves
Meltdown
Shot to Pieces
All You Are
Heroes for Ghosts
Great Ocean Road
In Motion #1
Broken Glass
Souvenirs
Gemini I
Eléanor
>>>>
I Can See Four Miles


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
92 invités et 2 membres
Flavien
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?