The Gathering

Souvenirs

Souvenirs

 Label :     Psychonaut 
 Sortie :    mardi 25 février 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il est compliqué de ne pas prendre How To Measure A Planet ? en point de repère pour situer la discographie de The Gathering sur notre échelle de plaisir auditif.
Si If Then Else semblait détourner le metal par un habillage satiné à des fins plus accessibles, Souvenirs semble totalement s'approprier le coté trip-hop qu'on leur attribuait, et ce à des fins plus personnelles. Les deux disques sont bien situés chacun à un extrême de leur chef-d'œuvre de 1998, mais Souvenirs est certainement la plus juste avancée technologique de How To Measure A Planet ?.
Là où If Then Else sortait le grand jeu au risque de peut être s'égarer et déplaire à certains, ce Souvenirs est un incroyable pas en avant de plus dans l'écriture du groupe. Ici les guitares non pas disparues mais ne passe quasiment plus par les explosions saturées pour se faire valoir, là où on attend les refrains blindés s'installent des atmosphères indéniablement plus subtiles que les pérégrinations niaises d'une formation goth au rabais. Ici la voix est un instrument au même titre qu'un autre, à cela près qu'elle guide ou joue au marchand de sable. Ici le rythme s'efforce d'être paradoxalement l'un des plus importants moteurs à notre lévitation. Ici chaque chose a sa place et chaque son fait son petit effet...
The Gathering est désormais à entrevoir comme un songwriter travaillant minutieusement à l'élaboration de la plénitude que va nous procurer ses pièces, comme un ouvrier de l'ombre à notre plaisir (l'objet ne renferme d'ailleurs aucun crédit). Contrairement à If Then Else, La fusion des dix titres en est fascinante : il y a beau avoir du bon riff (l'ondulant "Even The Spirits Are Afraid" ou l'hymne "Monsters"), des ambiances glacés ("Souvenirs", "Golden Grounds"...), des plus chaudes ("You Learn About It" rappelle même par moment du bon vieux Radiohead), des interventions extérieures ("A Life All Mine")... Toute l'œuvre semble flotter dans une sensualité enivrante que "These Good People" exhibe dès le début, que "Broken Glass" sublime, que "We Just Stop Breathing" berce, et que "Jelena" achève en douceur...

Après un album très extraverti, de par son intimité, son raffinement, et le nouveau voyage trip-rock qu'il nous offre, Souvenirs s'est affirmé instantanément comme une des pièces majeures des hollandais.


Exceptionnel ! !   19/20
par X_YoB


 Moyenne 18.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 07 mai 2006 à 18 h 04

Encore un album majeur pour The Gathering. Contrairement à If Then Else, le groupe a pu faire profondément mûrir ses compositions, en a testé certaines sur scène avant de les triturer dans tous les sens en studio. Le resultat est là: le groupe se réinvente musicalement et saute un nouveau grand pas, le même qu'entre Nightime Birds et Planet. Jamais le terme "trip rock", que le groupe utilise pour qualifier leur musique n'ai été aussi justifié. Le coté métal est définitivement enterré, Archive, Massive Attack et Radiohead ont énormément influencé le groupe et ils s'en sont subtilement impregnés pour encore mieux se reinventer. Décrire cet album n'est vraiment pas chose aisée. Est-ce que ce disque est sombre ou gai ? Je ne saurai même pas repondre à cette question même après 3 ans d'écoutes intensives tant il est les 2 à la fois ! Il est si léger (la voix d'Anneke) et si sombre (les guitares de René Rutten). D'ailleurs le guitariste s'offre ici ses plus belles interventions comme sur les finals de "Broken Glass" et "Souvenirs" ou encore tout au long de "Jelena", toujours très peu de notes mais une émotion et un feeling intense telle une plainte lancinante. Le reste du groupe est au diapason. Frank Boeijen a par exemple énormement travaillé le son de ces claviers et les programmations et semble être pour une grosse part responsable du nouveau son du groupe. A l'image de sa pochette (une sombre silouhette qui semble flotter dans l'air) les Hollandais nous offre ici un billet sans retour dans leur monde atmosphérique. Excellent !
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
234 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?