New Order

Live At The London Troxy -10th December 2011

Live At The London Troxy -10th December 2011

 Label :     Abbey Road Live 
 Sortie :    mercredi 21 décembre 2011 
 Format :  Live / CD   

Qui aurait pu penser que New Order existerait encore en 2012 ? Après multiples séparations & projets plus ou moins réussis, voilà nos mancuniens qui reviennent sur scène pour une série de concerts caritatifs. Le 10 décembre 2011, ils sont sur la scène du Troxy, et l'intégralité de ce concert est gravé sur un double album. Je pense qu'il est temps de se poser la seule question qui mérite de l'être. Est ce que ça vaut le coup ?
Hooky est parti massacrer Joy Division avec ses Lights, Gilian Gilbert est de retour aux claviers, ils se sont adjoint les services de Tom Chapman à la basse (déjà présent dans Bad Lieutnant) & de Phil Cuningham à la guitare (le remplacant de Gilian pendant ses années d'absence).

Bon, les présentations sont faites, le concert peut commencer.
"Crystal" ouvre le bal et première remarque, le son est vraiment très bon. Heureusement me direz vous.
On se demande si on est bien à Londres, Barney, quand il ne pousse pas des petits cris crispants tout au long des morceaux, salua la fin du morceau par un détonnant Muchas Gracias...L'usine à tubes bat à plein régime, passant de "Regret" à "Age Of Consent", un"Ceremony" presque en pilotage automatique repris en choeur par un parterre de fans conquis, qui ne moufteront lors du ventre mou, la triplette "Love Vigilantes" - "Krafty" - "1963", bien palottes par rapport au début du set...
Mais bien entendu, New Order en a sous la pédale, ils nous balancent un "Bizarre Love Triangle" sans crier gare, suivi d'un "True Faith" digne d'une soirée à l'Hacienda, faudrait qu'il arrête le Barney, ça commence à devenir redondant ces éructations... Le pilotage automatique continu, l'enchainement "586" - "The Pefect Kiss" - "Temptation" a fait ses preuves (déjà en 1985), ils n'ont pas changé les disquettes des synthés vraisemblablement, le son paraît encore plus cheap qu'à l'époque.
L'inévitable sortie de scène, puis le rappel obligatoire, avec un "Blue Monday" qu'on-mettrait-le-cd-on-entendrait-quasiment-la-même & "Love Will Tear Us Appart"...
Bon, un concert gorgé de tubes évidemment, un peu trop machinal voire stéréotypé, on sent le set répété soir après soir sans une once de fantaisie, Stephen Morris est toujours le parfait métronome d'il y a plus de trente ans, mais à un moment...


Correct   12/20
par X_Lok


  L'album est disponible en version numérique & en précommande depuis le 21 décembre, la version physique depuis début janvier, uniquement sur le site de New Order à priori.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
182 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?