New Order

Caen [Festival Beaureagrd - Scéne A] - vendredi 05 juillet 2013

Quelle surprise pour moi de voir New Order apparaitre en avril 2013 sur l'affiche du Festival Beauregard (situé au château d'Hérouville St-Clair, a 5 minutes de Caen) ! Fin bref, je cours acheter une place (seulement le vendredi soir, c'est pas que je n'aime pas le reste mais bon...)

Me basant sur leur live récents (c'est a dire depuis leur "reformation" en 2012 sans Peter Hook, bassiste du groupe entre 1977 et 2007 et avec Tom Chapman pour le remplacer), je me dis que même si ils ne retrouvent pas l'énergie d'antan (rien qu'a écouter ces bootlegs sur internet...), ils sont encore plutôt bons et réussissent encore magistralement a balancer des bombes telles que "Blue Monday", "True Faith" et "Your Silent Face" ! M'enfin bon, voila, ça reste New Order...

Le jour arrive enfin, et l'arrivée au festival sous un magnifique soleil de juillet place le concert sous de bonnes augures ! (j'ai même sorti ma belle casquette Wayne's World pour l'occasion !). Le temps pour moi de repérer les fans qui portent des Tshirts Joy Division (a l'effigie de Ian Curtis, de la pochette d'Unknown Pleasures ou encore de "Love Will Tear Us Apart") et New Order (pochette de Movement ou simplement l'ange de Technique sur fond noir, quelle classe). Les groupes défilent, je me souviens notamment des Vaccines qui passaient avant New Order sur la même scène et qui avaient un son horrible, presque inaudible... Leur concert terminé, je me rue vers l'avant de la scène pour avoir la meilleure vue possible sur Bernie, Gillian, Stephen, Phill et Tom qui composent donc a eux cinq le New Order 2012. Une heure d'attente, le temps pour échanger quelques mots avec d'autres fans présents a mes cotés (la qualités des concerts, leur morceaux préférés, New Order VS Joy Division... La base quoi !)... L'heure passe vite, la tension est a son comble. Sur scène, des roadies testent les instruments et font les branchements. Ca y'est, tout est prêt. Une musique se fait entendre. Il s'agit de l'introduction du groupe qui a choisi un excellent morceau d'Ennio Morricone (une de leurs influences majeures). Les membres du groupes entrent alors sous les applaudissements et les cris de la foule. C'est dingue de voir ses idoles si proches !
Barney lance un timide "bonjour" a la foule. Gillian me lance un rapide regard, en même temps, j'ai toujours la casquette "Wayne's World" sur la tête... Le concert peut commencer !

Le groupe démarre sur "Crystal", le tube de leur retour triomphal en 2001. Perso, j'ai du mal à accrocher. Je suis le mouvement sans broncher, j'apprécie tout de même l'ambiance. "Regret", single extrait de l'album Republic (1993) ne me convainc pas encore. Republic est loin d'être mon album préféré, et je n'aime pas "Regret"... Dommage.
Suit "Ceremony". Bernie présente le groupe en guise d'introduction du morceau. Gillian retrouve la guitare ! C'est là qu'on retrouve le vrai New Order ! Fidèle au morceau d'origine, rien d'autre a déclarer.
Le morceau suivant retourne a l'époque moderne. "Here to Stay", morceau composé a l'aide des Chemical Brothers en 2002 pour le générique de fin du biopic de Tony Wilson (24 Hours Party People, qui met également Joy Division/New Order et les Happy Mondays en vedette). Le morceau est sympa et entraînant, les visuels sont sympas, mais sans plus. Le meilleur est à venir. Les premières notes de "Your Silent Face" sont agréables à entendre, ce morceau est magnifique ! Barney joue d'ailleurs une sorte de flûte-synthé rigolo qui le rendait un poil ridicule sur scène... Mais tant pis, la qualité est la !
Les quatre morceaux suivants sont les fers de lance de la discographie de New Order : "Bizarre Love Triangle", "True Faith", "The Perfect Kiss" et "Blue Monday". J'apprécie les quatre, mais garde une préférence pour les nouveaux arrangements de "True Faith" et "TPK" ! "Blue Monday" est excellente aussi, et provoque pas mal de cris de la part des gens ! Et que c'est bon d'entendre cette mythique basse synthétique jouée si fort !
Barney quitte rapidement la scène puis revient pour jouer "Temptation" qui s'éternise un peu. Un morceau sympatoche tout de même (j'adore les séquences de synthés de ce morceau !). Le concert se termine sur l'unique reprise de Joy Division pour ce soir (excepté "Ceremony"), Barney s'excuse, il aurait aimé en jouer plus mais ne peut pas par manque de temps. Dommage, j'aurais bien aimé entendre "Isolation" et "Heart and Soul"... Le morceau est très fort puisqu'il s'agit bien sûr de "Love Will Tear Us Apart", et qu'il est bien sûr dédié au défunt Ian Curtis, ancien chanteur de Joy Division suicidé en mai '80.

C'est complétement crevé que j'assiste au reste des concerts, notamment celui de M...
Au final, 11 titres de joués... Dommage, mais on reste en festival, donc le temps est limité et le groupe ne peut pas jouer plus. J'aurai bien aimé entendre "Age of Consent", "Round and Round" et pourquoi pas "Thieves Like Us", il ne jouent pas souvent ces morceaux de nos jours...


Bon   15/20
par EmixaM


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
100 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?