New Order

BBC Radio 1 Live In Concert

BBC Radio 1 Live In Concert

 Label :     Windsong International 
 Sortie :    lundi 10 février 1992 
 Format :  Live / CD  Vinyle   

BBC Radio 1 Live In Concert a été longtemps le premier live "officiel" de New Order sur disque, jusqu'à ce que le format DVD et le coffret Retro puissent pallier aux attentes des fans. En parlant d'attente, ce live a d'ailleurs été édité deux fois dans le but d'y combler : une première fois en 1992 (par le label Windsong international), alors que Factory était entrain de s'écrouler et que le groupe peinait à enregistrer Republic, puis une seconde fois en 2000 (via Strange Fruit), juste avant la sortie de Get Ready, après plusieurs années de silence discographique (malgré des compilations et des remixes interchangeables).Le disque restitue (partiellement, puisqu'il manque quatre titres et pas des moindres, " Elegia ", " Ceremony ", " Subculture " et " Sunrise ") le concert donné au festival de Glastonbury le 19 juin 1987, alors que le groupe est en pleine préparation de promotion pour le single "True Faith" (joué ici pour la première fois) et la compilation Substance.

Nous nous retrouvons donc face à un enregistrement manquant de
cohérence, peinant à restituer ce que pouvait donner New Order au quasi summum de sa gloire. De plus, il faut bien l'avouer, le groupe est capable du meilleur comme du pire sur scène (la voix de Barney, la guitare...), peinant à retransmettre les moments de grâce atteints sur disque. Il y aura donc ici des plantages, des erreurs, de grands moments aussi, mais pas une impression générale de transcendance.

"Touched By The Hand Of God" ouvre le bal, dans une version plus nerveuse que l'originale, ça sent l'été, la sueur et le désir, malgré les approximations vocales de Bernard Sumner, l'ajout d'une guitare funky jouant tout de même en sa faveur. On enchaîne sur "Temptation" qui sera complètement gâché par une guitare hésitante, parfois en décalage de la base du morceau, des éructations vocales inutiles et une basse trop mixée en arrière. Argh ! "True Faith" loupe un peu son départ (car jamais joué auparavant) mais finit par relever la tête sur ses solos et sa fin volontairement confuse. Viennent ensuite un peu de majesté et d'intimité avec "Your Silent Face" et "Every Second Counts". Le premier fera plaisir aux fans tandis que le second est plus sympathique dans sa version studio. "Bizarre Love Triangle" retourne à la vitalité du début du concert, sans imprévu qui ferait la différence. "The Perfect Kiss" apporte enfin une dose de frisson : joué avec forme dans sa version longue et bénéficiant d'un break puissant, où tous les instruments se conjuguent pour tutoyer les cîmes (et ce même dans leur imperfection), il constitue avec "Age Of Consent" (batterie endiablée et synthés magiques) le moment fort de ce disque. La reprise de "Sister Ray" du Velvet Underground renvoie aux racines de Joy Division, mais passe moins bien avec le son plus policé et synthétique de cette époque du groupe.

Deux optiques s'offrent alors à nous, soit on est face à une semi arnaque dans le but de renflouer les caisses du groupe, soit on se dit que nous avons bon gré, mal gré, un témoignage honnête de ce qu'était New Order sur scène : de superbes mélodies jouées par des dilettantes, probablement défoncés (mention spéciale à Barney : erreurs, rires...). Heureusement, le CD "Live" du coffret Retro permettra dix ans plus tard de rattraper ces erreurs en proposant enfin des versions dignes du répertoire de New Order.


Passable   11/20
par Machete83


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
122 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused