New Order

3 16

3 16

 Label :     London 
 Sortie :    lundi 16 avril 2001 
 Format :  Live / DVD   

Premier DVD sorti par le groupe, ce 3 16 se décompose en 3 parties :
un concert enregistré le 18 Novembre 1981 à l'Ukranian National Home à New York, et déjà édité en VHS chez Factory sous le nom Taras Shevchenko en 1983.
A cette époque, le groupe sort Movement, son premier album depuis la mort de Ian Curtis et la fin inévitable de Joy Division. Toujours produit par Martin Hannett, New Order ne s'est pas encore détaché du son et de l'image du groupe défunt.
On retrouve un Bernard Summer les yeux dans le vide (pas encore de prompteur !) et qui ne prête absolument aucune attention au public. Sa voix est certes moins imposante que celle de Curtis, mais est tout aussi possédante. Hook joue la plupart du temps face à son ampli et chante sur le superbe "Dreams Never Ends". Gillian -et son inimitable attitude anti-star- se partage entre clavier et guitare noisy ; le tout soutenu par l'époustouflante performance d'un Steven Morris en sueur. L'enregistrement est d'une excellente qualité, tant au niveau du son que de l'image.
En plus de la quasi totalité de Movement, on retrouve le somptueux "Ceremomy", une des dernières chansons écrites par Curtis avant son suicide ; et également "Temptation" qui n'est pour l'heure pas sorti sur disque. Les mancuniens y mélangent synthétiseur et guitares torturées, surpassant leurs versions studio.
Pour être bref, c'est le meilleur concert filmé que j'ai vu, un avant goût de toutes les tonalité que le rock (-au sens large du terme-) prendra dans les années à venir.

On change radicalement de décor pour se retrouver à Reading en 1998.
Après 5 ans d'absence, on les retrouve pour une série de 4 concerts, dont cette date au plus célèbre des festivals britanniques.
Devant une foule immense, on découvre un set très au point où figurent leurs immanquables tubes qui ont marqué le son des années 80. En prime, New Order s'offre le luxe de reprendre 3 chansons de Joy Division, dont un très bon "Isolation" et surtout "Atmosphere" magnifiquement chanté par Summer, et qui 20 ans après vous laisse toujours sans voix.
Même si le but de ce concert semble être de remettre en route la caisse enregistreuse, la prestation est à la hauteur.
La troisième partie du DVD comprend un sympathique documentaire, avec une interview plutôt décontractée du quatuor, qui revient sur l‘après Joy Division ...


Faisons maintenant les comptes :
un concert intemporel
+ un autre très bon
+ interview intéressante
= Un excellent DVD !


Excellent !   18/20
par Sonicjulio


  Setlist New York 1981 :
I.C.B
Dreams Never End
Everything's Gone Green
Truth
Senses
Procession
Ceremony
Denial
Temptation

Setlist Reading 1998 :
Regret
Touched By The Hand Of God
Isolation
Atmosphere
Heart And Soul
Paradise
Bizarre Love Triangle
True Faith
Temptation
Blue Monday
World In Motion


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
136 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...