New Order

Paris [Olympia] - dimanche 11 novembre 2001

 New Order
L'évènement principal de l'édition 2001 du festival des Inrockuptibles était la venue du mythe vivant New Order dans deux Olympia affichant complets. Le groupe n'avait pas joué en France depuis plus de dix ans et a pour l'occasion offert au public parisien un set d'anthologie joué à 135 décibels. Après l'ouverture en trombe avec le nouveau tube Cristal, New Order va enchainer perle sur perle de son répertoire dont Regret, un très émouvant Your Silent Face, Bizarre Love Triangle, ou encore une version d'anthologie de Temptation.
Mais ce concert restera dans les annales surtout pour de très belles interprétations de quatres titres de Joy Division : un rageur Transmission, les sublimes Ceremony et Atmosphere presque aussi touchants qu'à leurs origines, et bien évidemment l'intemporel Love Will Tear Us Apart. A la fin de ce dernier, Peter Hook joua seul la mélodie mythique avant de dédier le morceau à Ian Curtiss et jeter sa basse. L'esprit festif de la soirée reprit le dessus lors du Blue Monday final.
On retiendra New order comme un groupe capable de nous faire danser et pleurer dans un même concert, et surtout comme des gens heureux de le faire après toutes ces années.


Excellent !   18/20
par X_Elmo


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
280 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :